Covid-19: Des « traces infimes » du virus dans l’eau en France

Le laboratoire de la régie municipale Eau de Paris a découvert, ces dernières 24 heures, la présence en quantité infime de traces du SARS-CoV-2 dans 4 des 27 points de prélèvements testés, ce qui a conduit la mairie à suspendre immédiatement l’usage de son réseau d’eau non potable, indique la Ville à l’Agence France-presse (AFP).

L’adjointe à la maire de Paris chargée de la transition écologique Célia Blauel  explique que « Ce sont des traces infimes mais des traces quand même, donc on a décidé d’appliquer le principe de précaution et de saisir l’agence régionale de santé pour qu’elle analyse les risques éventuels présentés par ces traces », « parce que nous ne sommes certainement pas les seuls ». « Comme nous disposons d’un laboratoire en interne, nous sommes les premiers à avoir ces résultats et à sonner l’alerte », ajoute-t-elle.

Selon l’OMS, le maintien du SARS-CoV-2 dans l’eau potable est possible. Néanmoins, vers mi-mars, l’organisation déclarait  qu’il n’y avait pas, à ce jour, de preuve d’une telle persistance du virus, ni dans l’eau potable ni dans les eaux usées. Des études portant sur des virus similaires évoquent une durée de vie de 2 jours dans une eau non chlorée à 20 °C. Toujours selon l’OMS, le risque d’une contamination au SARS-CoV-2 par les réseaux d’eau potable est « faible ».

(Avec AFP)