Coupe du monde 2026 : Elalamy satisfait de la visite de la Task Force

Satisfaction, c’est le mot à retenir de la conférence de presse donnée ce vendredi 20 avril par le président du comité de candidature du Maroc Moulay Hafid Elalamy qui a présenté le compte rendu de la visite de la délégation de la Task Force venue au Maroc du 16 au 19 avril.

A la tribune, le président du comité de candidature du Maroc, Moulay Hafid Elalamy a exprimé sans détour sa satisfaction après la visite de la délégation de la Task Force, la qualifiant même «de moments intenses partagés avec les membres de la délégation ». Il s’est félicité d’avoir, avec son équipe, pu expliquer à ses hôtes quelques points précis propres au dossier marocain, tout en comprenant les attentes spécifiques de la FIFA.

Pendant les trois jours, la délégation composée de cinq membres de la Task Force, de trois membres de la FIFA et d’un auditeur chargé de la conformité, s’est rendue dans les villes de Tanger, Marrakech, Agadir, Casablanca et Tétouan. Le but de ce déplacement ? La visite des infrastructures sportives et hôtelières déjà disponibles, mais aussi les grands chantiers à venir.

Selon Moulay Hafid Elalamy, les membres de la Task Force ont apprécié la qualité de l’organisation de la visite et l’implication de l’Etat tout comme la passion de tout un peuple uni derrière le dossier marocain. La délégation a aussi loué les avancées qu’a connues le Maroc ainsi que les opportunités que lui offre l’accueil du mondial pour l’accélération de son développement.

Faouzi Lakjaa, le président de la Fédération Royale Marocaine de Football, par ailleurs directeur du budget au ministere des finances, a présenté, lors de cette visite, l’état des finances du royaume, ses investissements et les projections de l’économie marocaine. Autant de facteurs appréciés par les membres de la Task Force, explique-t-il.

Les réserves émises par la Task Force

Les stades modulables ont particulièrement séduit la délégation, même si elle a émis quelques doutes sur sa faisabilité technique. L’idée est de diminuer la capacité des stades afin qu’ils soient en adéquation avec la population de la ville après la Coupe du Monde.

Les membres de la Task Force ont également fait part de leurs réserves concernant la capacité du Maroc a livrer ses projets à temps ainsi que sur la qualité des stades notamment les espaces d’hospitalités ainsi que la capacité d’accueil des VIP. Ils ont aussi noté la non-conformité d’une partie des gradins en raison de la piste d’athlétisme et des bannières LED qui masquent la visibilité. Problème, c’est l’un des critères définis par la FIFA qui pourrait éliminer un stade du dossier, si bien entendu le nombre de places masquées affaiblies la capacité du stade au-dessous de 40 000 places.

Notons que la délégation a visité la corniche de Casablanca et la mosquée Hassan II pour superviser les fameuses Fans Zones demandées par la FIFA.

La prochaine étape est prévue dès la semaine prochaine. Des experts de la FIFA sont attendus au Maroc pour vérifier les aspects techniques du dossier marocain.