Coronavirus : les consultations médicales au Royaume-Uni se feront par vidéo

Afin de réduire le risque de propagation de l’épidémie, les hôpitaux publics au Royaume-Uni ont été invités à examiner les patients présentant des symptômes de coronavirus via des appels vidéo.

Le but de cette décision annoncée par le département de santé publique « NHS England » est à la fois de réduire le nombre de patients dans les hôpitaux, mais aussi de limiter le risque d’expansion du virus.

Les fiducies hospitalières et d’autres organisations de santé ont également reçu une lettre du NHS England détaillant les mesures à prendre pour se préparer à une éventuelle augmentation du nombre de patients. Elles ont été aussi appelées à réaliser plus de consultations vidéo à domicile et à envisager des moyens pour augmenter la disponibilité des lits et du personnel.

Le « plan d’action » annoncé par le gouvernement pour lutter contre le nouveau coronavirus au Royaume-Uni où le nombre de personnes affectées a atteint 53, prévoit aussi de rappeler au travail des médecins ou infirmiers nouvellement retraités et d’annuler les opérations non urgentes, afin de libérer des lits.

Le Premier ministre Boris Johnson a signalé mardi que « jusqu’à un cinquième de la main-d’œuvre pourrait être en congé de maladie pendant les semaines de pic de l’épidémie au Royaume-Uni ».

De son côté, le médecin-chef d’Angleterre, Chris Whitty, a déclaré à la BBC que « jusqu’à 80% de la population pourrait être affectée par l’épidémie, dans les pire des cas ».

Par ailleurs, le système national de santé (NHS) a intensifié ses préparatifs, alors que les hôpitaux ont été invités à convertir les quartiers en unités d’isolement. Aussi, en raison de la charge de travail, la police pourrait se concentrer uniquement sur les crimes les plus graves. Mais ces mesures ne seront introduites que si l’épidémie est clairement établie, et seulement si les experts estiment que les avantages sont plus importants que les coûts.

Le pic du virus est attendu au Royaume-Uni deux à trois mois après le début de l’expansion de l’épidémie.

Le nouvelle mesure adressée aux hôpitaux coïncide aussi avec le lancement par le gouvernement britannique d’une campagne médicale de sensibilisation élargie encourageant le lavage fréquent des mains, pendant au moins 20 secondes.

Les messages de la campagne seront véhiculés à travers les médias, y compris dans la radio, la télévision, la presse écrite et les réseaux sociaux outre les panneaux publicitaires.

(Avec MAP)