Compensation : Daoudi rassure

La majorité, pour ne pas dire la totalité des sorties du ministre chargé des affaires générales, Lahcen Daoudi, depuis qu’il a été nommé portent sur la Caisse de compensation.

Ce qui est somme toute logique, vu l’amalgame créé autour de la décompensation du gaz et du sucre annoncée dans le programme gouvernemental. Daoudi se veut rassurant: «Cette réforme ne peut avoir lieu rapidement et à tout prix». Le gouvernement, affirme-t-il, n’est pas encore prêt à lever les subventions du gaz, en l’absence de données précises relatives aux étapes franchies par ce produit, de l’importation jusqu’à la consommation.