Colère à  l’ancienne médina de Casablanca

manifestations et autres sit-in se multiplient devant le siège de la Société nationale de l’aménagement collectif (Sonadac) à  Casablanca.

 Des centaines de familles de l’ancienne médina se sont rassemblées, le 27 janvier, pour faire entendre leurs voix. Le collectif des habitants de l’ancienne médina, représentant les familles concernées par le relogement, demande une baisse du prix des nouveaux logements. Par ailleurs, les familles accusent la Sonadac d’avoir failli à assurer «la rénovation et la réhabilitation urbaine des quartiers où l’habitat menace ruine».