Citant des risques terroristes, le département d’Etat recommande aux Américains de « ne pas voyager » en Algérie

Le département d’Etat américain a récemment relevé son niveau d’alerte pour les voyageurs américains désirant se rendre en Algérie au niveau 4, le plus haut de son échelle d’insécurité, citant des risques de « terrorisme et d’enlèvement ».

« Les groupes terroristes continuent de préparer de possibles attentats en Algérie. Les terroristes peuvent attaquer avec peu ou pas d’avertissement et ont récemment pris pour cible les forces de sécurité algériennes », peut-on lire sur le site du département d’Etat, qui conseille aux Américains de « ne pas voyager » en Algérie.

« La plupart des attentats ont lieu dans les zones rurales, mais des attaques sont possibles dans les zones urbaines malgré une présence policière importante », précise la diplomatie américaine.

Le département d’Etat recommande aussi à ses ressortissants « d’éviter de se rendre dans les zones rurales situées à moins de 50 km de la frontière avec la Tunisie et à moins de 250 km des frontières avec la Libye, le Niger, le Mali et la Mauritanie en raison d’activités terroristes et criminelles, y compris les enlèvements ».