Changement climatique : le Maroc au podium des pays les plus performants

Selon le rapport de Germanwatch, le pays est sur la bonne voie pour atteindre son objectif de 42% de capacités d’énergies renouvelables installées en 2020 et de 52% en 2030.

Dans la lutte contre le changement climatique, le Maroc est le deuxième pays le plus performant listé par l’Indice de Performance Climatique (CCPI) de cette année après la Suède. L’index, élaboré par l’ONG allemande Germanwatch, illustre les principales différences régionales en matière de protection et de performance climatiques dans 56 pays évalués en plus de l’UE.

Le rapport loue l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans la balance énergétique du Royaume au cours des cinq dernières années, ainsi que le développement de nouvelles capacités en la matière.  « Avec la connexion de la plus grande centrale solaire au monde et de plusieurs nouveaux parcs éoliens raccordés au réseau électrique, le pays est sur la bonne voie d’atteindre son objectif de 42% de capacités d’énergies renouvelables installées en 2020 et de 52% en 2030 », peut-on y lire.

De plus, le CCPI rapporte que « les experts du pays constatent un certain retard dans la mise en œuvre de politiques nationales, mais ils reconnaissent le processus de consultation visant à élaborer une stratégie à long terme pour 2050 ». Cette stratégie pourrait, entre autres initiatives, faire du pays un acteur de premier plan au niveau international, conclut le document.

Les classements sont définis par la performance agrégée des pays selon 14 indicateurs dans quatre catégories : « émissions de GES », « énergie renouvelable » et « consommation d’énergie » et « politique climatique ».

Pour l’anecdote, le classement s’est gardé d’attribuer les trois premiers rangs du classement, jugeant «qu’aucun pays ne fait assez d’efforts pour prévenir le changement climatique ».