Casablanca se refait une beauté à  33,595 milliards de DH

Les délais de réalisation ne sont pas encore rendus publics.

Quelque 33, 595 milliards de DH, c’est l’enveloppe dédiée à la réalisation du plan de développement de la ville blanche. Dix conventions ont été signées devant le Souverain, vendredi 29 septembre. Ce qui témoigne du caractère stratégique de ce plan. Dans le détail, une enveloppe de 16 milliards de DH est consacrée à l’amélioration du transport en commun. Ce projet consiste en l’extension du réseau du tramway sur toute la région du Grand Casablanca. L’aménagement de la voirie et des infrastructures routières et l’amélioration des conditions de la circulation nécessiteront un budget de 10,89 milliards de DH. La construction des équipements publics projetés dans le cadre des opérations de lutte contre l’habitat précaire, le programme régional intégré de mise à niveau social, et la restructuration des quartiers sous-équipés, demanderont respectivement un budget de 750 MDH, 1,8 milliard et 2 milliards de DH.

Enfin, un milliard de DH est réservé à la rénovation des complexes culturels et sportifs tels que le zoo de Ain Sebaâ, la  cité des sports, le complexe Mohammed V et la forêt de Bouskoura. En fait, la plupart de ces projets étaient déjà annoncés ou en cours de réalisation. Cependant, certains budgets ont été revus à la hausse. Reste les délais de réalisation. Pour le moment, ils ne sont pas encore précisés. Du moins publiquement. Peut-être attend-on que les trois sociétés de développement local (SDL) auxquelles doit être confiée la gestion de ces chantiers soient totalement opérationnelles. En tout cas, le Conseil de la ville doit faire vite pour redonner à Casablanca son lustre d’antan.