Casablanca : nouvelle stratégie pour éradiquer le commerce ambulant

Le Conseil de la ville de Casablanca adopte une nouvelle approche pour remédier au phénomène des marchands ambulants.

De sources proches du dossier, la Commune urbaine a effectué dernièrement un recensement dans les 16 arrondissements de tous les marchands ambulants permanents. Ces «ferachas» bénéficieront désormais dans le cadre de l’INDH de triporteurs pour transporter et exposer leurs marchandises. Mais vu le nombre important de marchands qui seront concernés par cette opération, ces derniers vont prendre en charge une partie du prix du triporteur. Le reste sera financé par la Commune urbaine. Ils auront une durée de trois ans pour constituer un capital et intégrer le circuit légal. Par ailleurs, durant cette période, ils n’auront pas le droit d’exercer leur activité commerciale en dehors de leur arrondissement et ils doivent également respecter les horaires de travail qui seront imposés par le Conseil de la ville.