Casablanca : Inauguration de la 1ère édition du salon international Préventica Maroc

La première édition internationale de Préventica, salon dédiée à  la maîtrise globale des risques professionnels pour l’Afrique de l’Ouest et l’Europe du sud, a ouvert ses portes mardi à  Casablanca.

Plus de 70 exposants internationaux dont des entreprises françaises et espagnoles représentant les domaines de la sécurité Incendie, de la prévention des risques majeurs, de la Santé et la sécurité au travail et de la sûreté des entreprises prennent part ce salon qui a été inauguré par le ministre délégué auprès du ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique, chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif et le ministre de l’emploi et des affaires sociales, Abdessalam Seddiki.

Prennent part à ce salon qui se poursuit jusqu’au 10 avril, des fabricants et installateurs de matériels, de distributeurs de solutions, d’organismes de formation et d’audit, de bureaux d’études, de prestataires de services et des assurances.

A cette occasion, M. Boulif a indiqué que ce salon constitue l’occasion de mettre en avant la vision globale sur la prévention des risques ainsi que des recommandations pratiques sur la gestion de ces risques qu’ils soient liés à des catastrophes naturelles, à la technologie ou au travail.

Le Salon constitue également pour le Maroc, qui a lancé il y a 7 ans la stratégie nationale de prévention et de gestion, une opportunité de prendre connaissance des expériences internationales notamment française dans le domaine de la gestion des risques afin de permettre aux acteurs nationaux concernés d’en tirer profit, a ajouté le ministre.

Evoquant la gestion des risques, M. Boulif a mis l’accent sur l’engagement fort du Maroc qui vise la préparation d’une stratégie globale et intégrée pour la prévention, la gestion et la réduction des risques, avec la mise en place d’un comité interministériel à l’effet d’assurer la coordination de la préparation et du suivi de la mise en oeuvre de l’approche retenue, et cela en adoptant une approche participative avec tous les acteurs internationaux et nationaux concernés.

Il a affirmé qu’avec cette stratégie nationale, le Maroc a pu avoir une cartographie nationale de l’ensemble des risques naturels auxquels il est confronté, notant que le royaume a mené une étude économico-financière qui présente les différents scénarii et les mesures à prendre en cas d’urgence afin de minimiser et limiter les dégâts.

S’agissant de son département, le ministre a souligné que les mesures préventives et curatives qu’entreprend régulièrement le ministère, conjuguées aux expériences acquises par les services concernés en matière de gestion des risques, sont de nature à assurer une protection efficace des différentes infrastructures de base contre ces risques et une pérennité du service rendu au citoyen.

De son côté, M. Sedikki a souligné que l’organisation de Préventica international au Maroc contribuera à la promotion de la sécurité dans le monde du travail, évoquant notamment les conséquences du développement technologique et économique sur la santé et l’environnement.

Dans ce cadre, il a souligné l’importance d’une coopération efficace en vue de prévenir tout genre de risques qui présentent souvent une lourde charge sur les plans humain, économique et environnemental, faisant observer qu’à travers l’article 31 de la Constitution qui consacre le droit à « un environnement sain » et au « développement durable », le royaume a veillé à l’intégration de ces droits dans sa politique publique notamment dans le projet de loi n 99-12 relatif à la charte nationale de l’environnement et le développement durable.

Pour le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara, cette édition marocaine permettra aux experts, aux autorités publiques, aux collectivités territoriales et aux entreprises d’échanger les expériences et expertises autour des dernières avancées scientifiques et technologiques dans le domaine de la santé et la sécurité dans le travail.

Il a ajouté, dans une allocution lue en son nom, que ce salon international contribuera également à développer les connaissances et renforcer les compétences des opérateurs économiques dans le domaine de la santé et la sécurité dans le travail, appelant les différents intervenants dans le domaine de maîtrise des risques à conjuguer les efforts pour parvenir à des solutions pratiques à cette problématique.