BMCE Capital Research : Hausse de la prime de risque action à 8,45% au S1-2021

La Prime de Risque Action (PRA), calculée par la méthode prospective, a progressé à 8,45% au premier semestre 2021 contre 8,2% au deuxième semestre 2020, selon BMCE Capital Research.

 

 

« Cette augmentation de la prime de risque prospective est induite par la revue à la hausse de nos objectifs de cours, actualisée au moment de la reprise progressive de l’activité économique, couplée à la hausse générale des cours boursiers », expliquent les analystes de BMCE Capital Research dans « un flash strategy » sur la PRA.

« Nous aboutissons ainsi à une PRA de 8,45% (en hausse de 0,25 pt par rapport à notre dernière actualisation) », note la même source, précisant que « le calcul de la prime de risque par la méthode prospective est effectué via l’égalisation des estimations de cash-flows, pour les sociétés de notre Scope 40, à leurs cours actuel en Bourse ».

Par branche d’activité, la prime de risque action ressort à 7,9% pour les industries, 10% pour les financières, et 6,7% pour les assurances, précise-t-on.

Les analystes de BMCE Capital Research ont également utilisé trois autres méthodes (méthode historique, méthode instantanée et sondage) pour le calcul de la PRA, qui ont toutes conclu à une hausse de la prime de risque plus ou moins importante selon leur horizon de calcul.

« Cette situation semble dénoter d’une hausse de l’aversion des investisseurs dans un contexte marqué encore par une fébrilité de la confiance en l’avenir. L’espoir engendré par le lancement des campagnes de vaccination semble avoir été terni par la recrudescence des contaminations chez les principaux pays partenaires ainsi que par l’anticipation d’effets induits additionnels négatifs sur l’économie en post-crise », soulignent les analystes.

Le sondage du groupe auprès des investisseurs institutionnels laisse apparaitre des anticipations pour 2021, à savoir, une croissance économique en progression entre +3,0% et +3,5% (contre 5,3% pour Bank Al-Maghrib et +4,3% pour le scénario principal), une performance du Masi comprise dans une fourchette entre +6,0% et +6,5% en 2021 et une appréciation limitée de la capacité bénéficiaire 2021 des sociétés cotées entre 0% et +5%, relève la même source.

Et de noter que le calcul semestriel de la PRA intervient dans un marché action en redressement ayant notamment profité de l’annonce et du lancement prometteur de la campagne de vaccination au Maroc et dans le monde. Toutefois, le contexte global n’en reste pas moins teinté d’incertitudes et ce, en raison des conséquences décalées de la pandémie en post-crise.

(Avec MAP)