Blackberry : La saga des démissions continue

Le fabricant canadien de téléphones cellulaires et de Smartphones « BlackBerry » a annoncé, lundi, la démission du vice-président principal des ventes mondiales, Rick Costanzo, et du vice-président des alliances stratégiques, Chris Wormald.

Dans une déclaration rendue publique, un porte-parole de l’entreprise de Waterloo, en Ontario, a indiqué que ces démissions surviennent au moment où le PDG par intérim, John Chen, cherche à repositionner la compagnie déficitaire.

M. Costanzo était chargé de superviser les équipes responsables de la présence de BlackBerry à l’échelle de la planète, alors que M. Wormlad gérait les licences et les acquisitions.

Les deux dirigeants démissionnaires avaient occupé différentes fonctions dans l’entreprise au fil des années.

Au début du mois dernier, BlackBerry avait aussi annoncé le départ de son grand patron, Thorsten Heins, et l’abandon de toute vente de l’entreprise canadienne avec des changements apportés au conseil d’administration.

Ces démissions interviennent alors que BlackBerry devrait dévoiler ses résultats financiers pour le troisième trimestre vendredi prochain.

Au deuxième trimestre, l’entreprise ontarienne avait enregistré des pertes estimées à 965 millions de dollars, soit une hausse par rapport à sa perte de 235 millions de dollars pour la même période un an auparavant.

Par ailleurs, ses revenus ont presque diminué de moitié, à 1,6 milliard de dollars, surtout en raison de la perte de popularité de ses téléphones, et ce, malgré le lancement de nouveaux modèles.