Banques : 52 milliards de DH d’impayés !

C’est l’équivalent de 7% de l’encours des crédits bancaires à  fin février.

De record en record! Malgré l’amélioration relative de la conjoncture économique, les impayés bancaires ne cessent de s’accumuler. A fin février, leur encours atteint 52,6 milliards de DH. Il est en hausse de 18,4% sur un an. Une progression qui fait peur certes, mais l’évolution des créances en souffrance a pu dépasser les 20% dernièrement.

Aujourd’hui, l’encours des impayés représente 7% de l’ensemble des crédits bancaires. Sur un an, cette proportion a augmenté d’un point de pourcentage. C’est que le crédit bancaire évolue à un rythme de loin moins important (+4,1%).

Les entreprises non financières privées sont toujours les premiers générateurs d’impayés : 29 milliards de DH, soit une part 55%. Avec 16,7 milliards de DH, les particuliers et MRE arrivent en seconde position. Leur poids dans l’encours des créances en souffrance est de 32%.

Les entrepreneurs individuels suivent avec 6,2 milliards de DH d’impayés (12% du total). Enfin, les sociétés financières cumulent un encours de 675 MDH.

Cette envolée des impayés, qui dure depuis 2010, pousse les banques à provisionner massivement leurs créances, ce qui bride leur rentabilité et rend difficile l’accès au crédit, surtout pour les entreprises. En 2014, hormis les plus grands établissements de la place qui génèrent une croissance solide grâce à leur assise financière et leur présence en Afrique, les autres ont tous pâti de la dégradation de la qualité de leur portefeuille.