Banque mondiale : les pays émergents soutiendront la croissance en 2015

Certaines économies de la région MENA se stabilisent malgré une croissance « fragile et inégale » (Banque mondiale).

 

Dans son rapport publié, mercredi 14 janvier 2015 à Washington sur les perspectives économiques, la banque mondiale a relevé que les pays émergents et en développement peuvent espérer une accélération de leur croissance économique cette année grâce à la baisse prix du pétrole et ce, en dépit d’un léger ralentissement de la locomotive chinoise. Leur PIB devrait progresser de 4,8% en 2015, en amélioration par rapport aux 4,4% engrangés en 2014, avant de prendre de la vitesse en 2016 (+5,3%), selon les nouvelles prévisions semestrielles de l’institution.

La banque mondiale a relevé également que certaines économies des pays de la région du Moyen-Orient et d’Afrique du nord (MENA) se stabilisent en dépit d’une croissance « fragile et inégale ».

En 2015, la BM prévoit une croissance moyenne dans ces pays de l’ordre de 2,5 % au moment où les plus forts taux sont enregistrés par le Djibouti (+5,5%) et le Maroc (+4,6%) contre un +0,9 % pour l’Iran et +2,7 % pour la Tunisie. Pour 2016 et 2017, les experts de la Banque mondiale prévoient des taux de croissance respectifs de +4,0 et +4,5%.

La Banque mondiale très optimiste pour le Maroc en 2015