Aviation commerciale : Pour Boeing le potentiel du marché africain est de 400 milliards de dollars

La flotte des compagnies africaines devrait atteindre 1 560 appareils au cours des deux prochaines décennies. 80 % des nouvelles livraisons d’avions soutiendront la croissance des compagnies africaines dans un contexte marqué par l’augmentation du trafic intracontinental.

Selon les prévisions publiées ce jour par Boeing, les compagnies aériennes africaines devraient acquérir 1 030 nouveaux avions d’ici à 2040. Ce qui représente une valeur de 160 milliards de dollars, ainsi que des services après-vente (fabrication et réparation) évalués à 235 milliards de dollars. Et ce, afin de soutenir la croissance du transport aérien et les économies nationales dans l’ensemble du continent. Ces prévisions ont été annoncées récemment par l’avionneur  dans le cadre de son étude 2021 Commercial Market Outlook (CMO) relative aux besoins à long terme en avions commerciaux et en services aéronautiques.

Les solides perspectives de croissance à long terme de l’aviation commerciale africaine sont étroitement liées à la croissance économique du continent qui devrait être de 3 % par an au cours des deux prochaines décennies, estime le groupe aéronautique mondial. Des initiatives telles que la zone de libre-échange continentale africaine et le marché unique du transport aérien africain devraient stimuler le commerce, le transport aérien et la coopération économique. Par ailleurs, la classe moyenne et la population active du continent devraient doubler d’ici à 2040, avec pour conséquence une augmentation de la demande de transport aérien, prévoit le Groupe.