AMO : le renouvellement des tarifs de référence au point mort

Bloquées depuis près de trois ans, les discussions relatives au renouvellement de la tarification nationale de référence sont toujours au point mort.

Selon des sources proches du dossier, le blocage actuel est dû, d’une part, à la situation actuelle du régulateur, l’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM), qui n’a toujours pas de directeur, et, d’autre part, au mutisme du ministère de la santé sur cette question. Sur le terrain, les  médecins et les cliniques appliquent leurs propres tarifs, souvent supérieurs aux tarifs retenus par l’AMO. Ce qui pénalise les patients qui sont contraints, pour se soigner, de supporter une importante part des frais de santé.