Accord de pêche Maroc UE : « Pas de retard » dans l’entrée en vigueur

Il n’y pas de « retard » dans la mise en marche de l’accord de pêche conclu en juillet dernier entre le Maroc et l’Union européenne (UE), a affirmé, mercredi, le secrétaire général de la pêche au ministère espagnol de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement, Carlos Dominguez.

Le responsable espagnol a indiqué que le Maroc « poursuit ses procédures internes » pour ratifier cet accord, comme l’avait fait l’UE, précisant qu' »en aucun moment n’a été fixée une date » pour la mise en application de ce protocole.

Dominguez a rappelé que depuis la conclusion de l’accord entre les négociateurs marocains et européens en juillet de l’année dernière, le Parlement européen (PE) n’a ratifié ce protocole qu’en décembre dernier.

« Actuellement, le Maroc suit la même procédure », en vue de la ratification dudit protocole, a tenu à souligner Dom?nguez, dont les propos ont été rapportés par l’agence EFE.

Le responsable espagnol a, par ailleurs, qualifié de « bonne » la coopération avec le Maroc, rappelant les contacts tenus récemment entre le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch, avec l’ex-ministre espagnol de l’Agriculture, de l’Alimentation et de l’Environnement, Miguel Arias Canete.

Ce dernier avait qualifié de « très important » l’accord Maroc-UE pour le secteur de la pêche en Espagne.

« Il s’agit d’un accord très important pour le secteur de la pêche en Espagne, notamment pour les régions des Canaries, de l’Andalousie et de la Galice », avait dit l’ex-ministre de l’agriculture.

Conclu pour une durée de quatre ans, le nouveau protocole entrera en vigueur dès l’accomplissement des procédures internes respectives nécessaires.

Il prévoit 6 catégories de pêche avec une réduction des possibilités de pêche par rapport à l’ancien protocole, en autorisant 126 navires européens à opérer sur les eaux marocaines contre 137 auparavant.