Absentéisme des députés : Talbi Alami agite le bà¢ton

Les noms des absents seront affichés en public.

Après la carotte, le bâton. Rachid Talbi Alami, président de la première Chambre du Parlement, s’est adonné à un exercice que nombre de ses prédécesseurs ont promis sans pour autant passer à l’action. Il a lu, au début de la séance plénière consacrée au vote du projet de Loi de finances de 2015, les noms des députés qui se sont absentés lors de cette séance. C’est qu’au moment du vote final du texte, dimanche 16 novembre, seulement 267 députés ont répondu présent sur un total de 395. La retransmission en direct des travaux de la séance aidant, l’acte n’est pas passé inaperçu.

Talbi Alami ne compte pas en rester là. Dorénavant, affirme une source au Parlement, non seulement les noms des absents seront lus en début de chaque séance, mais ils seront publiés au bulletin de liaison interne de la Chambre, au Bulletin officiel du Parlement et également sur le site internet de la Chambre, à l’attention du public. L’initiative intervient après que la présidence de la Chambre a épuisé tous les moyens de persuasion et d’encouragement des députés. Ceux-ci ont bénéficié, pour ceux qui habitent loin de la capitale, de l’hébergement dans les hôtels de la ville durant les travaux des sessions et des séances plénières, d’une dotation de carburant, de gratuité de l’autoroute et du transport ferroviaire ainsi que des prix conventionnés pour les voyages en avion. Et comme toutes ces dispositions n’ont pas incité les représentants de la nation à davantage d’assiduité, c’était donc logique de passer à l’étape des sanctions.

Lesquelles sanctions sont, par ailleurs, prévues dans le règlement intérieur de la Chambre. Les articles 68 et 69 du texte parlent, en plus des pénalités déjà mentionnées, de ponctions sur les indemnités des députés qui s’absentent sans motif valable.