wafa assurance : La compagnie d’assurance devrait atteindre les 740 MDH de bénéfices nets en 2011

Wafa Assurance séduit les investisseurs, et l’évolution de son cours cette année le confirme bien. Le titre affiche en effet une progression depuis début janvier de plus de 49%, soit l’une des meilleures performances de la cote en 2010. Au cours de 2 850 DH du 20 janvier, l’action de l’assureur a certes dépassé sa valorisation théorique, fixée par les analystes de BMCE Capial Bourse à 2 760 DH. Mais la valeur  garde toujours tout son attrait, et les professionnels recommandent de la conserver dans les portefeuilles, compte tenu des perspectives prometteuses qui se présentent pour la compagnie d’assurance.
En effet, Wafa Assurance devrait tirer pleinement profit des potentialités offertes par la mise en place imminente du contrat-programme 2010-2015 initié par le gouvernement. Les principales mesures de ce plan sont l’instauration de nouvelles assurances obligatoires, la mise en place d’une couverture pour les indépendants, le développement de l’assurance-vie à travers un cadre fiscal incitatif et la mobilisation de l’épargne longue. L’instauration de ces mesures, combinée au renforcement des synergies avec sa maison mère, devraient permettre à Wafa Assurance de poursuivre la consolidation de son développement sur la branche «Non Vie» et de donner un véritable coup de fouet à son activité «Vie». A ce titre, notons que l’ensemble des filiales du groupe Ona sont assurées, depuis janvier 2010, chez Wafa Assurance, ce qui représente près de 7% du chiffre d’affaires global de la compagnie.
En termes de croissance externe, l’assureur n’exclut aucune opportunité de développement à travers la création ou l’acquisition de compagnies d’assurance à l’international, notamment en Afrique, pour accompagner les ambitions affichées dans ce domaine par sa maison mère.
Par ailleurs, Wafa Assurance devrait capitaliser sur ses efforts commerciaux entrepris cette année, notamment le développement de son réseau d’agents exclusifs qui atteignait au premier semestre 152 agents. L’innovation commerciale est aussi un cheval de bataille pour la compagnie, comme le montre le lancement cette année de la «Tous risques Iktissadia», une garantie automobile qui couvre les dommages subis lors d’un choc avec un autre véhicule, que l’on soit fautif ou non, et ce, à partir de 1 DH par jour.
Compte tenu de tous ces éléments, les analystes tablent sur la réalisation par Wafa Assurance d’un chiffre d’affaires (primes émises nettes) en progression de 7,3% en 2010, à 4,16 milliards de DH, et de 8,2% en 2011, à 4,5 milliards de DH. Dans ce sillage, la capacité bénéficiaire de l’assureur devrait se déprécier de 5,4% en 2010, à 641 MDH compte tenu de la non-récurrence de l’opération de cession des titres Crédit du Maroc, avant de se redresser de 16% en 2011 et s’établir à 743 MDH.