Upline table sur un bénéfice en hausse de 25% pour le secteur de la distribution coté

L’élargissement des réseaux de distribution et le développement des activités annexes amélioreraient les résultats. Label’vie profiterait de la conversion de Metro en Atacadao et des nouvelles ouvertures. Fenié Brossette serait soutenu par sa croissance à  l’international et le maintien de l’investissement public.

Upline Securities prévoit des perspectives favorables pour le secteur de la distribution coté. Au titre de 2013, l’activité devrait profiter de l’ouverture de la 2e succursale d’Auto Hall à Agadir pour un chiffre d’affaires additionnel de 250 MDH ainsi que de performances commerciales appréciables du segment du matériel agricole. En cette année, le secteur automobile devrait bénéficier de la tenue du salon de l’automobile en mai prochain et du développement par Auto Nejma de l’activité de vente de véhicules d’occasion. Le groupe Auto Hall, lui, devrait contribuer également au bon comportement du secteur, surtout avec l’extension de son réseau de distribution qui devrait atteindre 50 sites, en plus de l’ouverture d’une filiale en Mauritanie pour la commercialisation de certaines gammes du groupe. Ajouter à cela la montée en régime de l’activité service après-vente dans le chiffre d’affaires du distributeur.

Dans la grande distribution, Label’Vie devrait tirer profit du retour sur les investissements relatifs aux conversions des magasins Metro en Atacadao et des nouvelles ouvertures d’hypermarchés et de supermarchés réalisées en 2013. Par ailleurs, l’enseigne a mis en place un ambitieux programme d’investissement qui prévoit une enveloppe budgétaire de 430 MDH par an et une expansion de 18000 m2.

Fenié Brossette, elle, devrait bénéficier de la création d’une filiale en Côte d’Ivoire spécialisée dans la commercialisation de véhicules et des pièces de rechange et la distribution de gammes de véhicules industriels et bus de la marque IVECO. La société pourrait voir ses revenus s’améliorer en 2014 en raison également du maintien de l’investissement public à un rythme soutenu (126,6 milliards de DH prévus dans la Loi des finances 2014).
Toutefois, le secteur devrait être affecté par l’application de la nouvelle taxe sur les véhicules de luxe, prévue par la Loi de finances 2014, ce qui pourrait impacter négativement les ventes de la marque Mercedes. Notons que cette dernière contribue à hauteur de 57% dans le chiffre d’affaires d’Auto Nejma. Il devrait également être impacté par la volatilité des cours de change. Parallèlement, la recrudescence de la concurrence ainsi que l’absence de formation spécialisée dans les métiers de la grande distribution pourraient freiner le développement des réseaux de distribution.

Compte tenu de ces éléments, les analystes estiment que le secteur devrait réaliser un chiffre d’affaires de 14,2 milliards de DH, en augmentation de près de 16% par rapport à 2013. Le bénéfice sectoriel, lui, devrait s’établir à 488,7 milliards de DH, soit une hausse de 25%. Dans ces conditions, le secteur serait valorisé à un PER de 21,6 et à un dividend yield de 3,4%.