Une rémunération moyenne de 3,82% en août pour les dépôts à  terme sur 12 mois

Evolution mitigée pour les taux de rémunération des dépôts à terme (DAT), relevés chaque mois par Bank Al-Maghrib. Pour les DAT sur 12 mois, le taux moyen est passé de 3,77% en juillet à 3,82% en août, soit une hausse de 5 points de base (pb). Par rapport à fin 2010, il est toutefois en baisse de 3 pb, sachant qu’il avait atteint un pic de 4,01% en janvier 2011. Et sur une année glissante, il s’est maintenu au même niveau.
Par contre, la rémunération moyenne des DAT sur six mois est passée de 3,38% en juillet à 3,27% en août, soit une baisse de 11 pb. Depuis le début de l’année, elle affiche un recul de 10 pb, sachant sur une année glissante, le taux limite sa baisse à 1 pb.

Les dépôts à terme détenus par des particuliers atteignent près de 88 milliards de DH

Le montant des dépôts à terme auprès des banques totalisait un peu plus de 150 milliards de DH à fin août. 88 milliards sont des dépôts effectués par des particuliers, soit une part de plus de 58%. Ce montant est resté stable par rapport à fin 2010, mais affiche une hausse de 2,7% sur une année glissante. Il est légèrement supérieur au montant déposé au titre des comptes sur carnet qui s’élève, lui, à 81 milliards de DH (+6,7% depuis fin 2010 et +10% sur une année glissante). Les dépôts à vue des particuliers atteignent, eux, 251 milliards de DH (+3,9% depuis le début de l’année et +6% par rapport à août 2010).

12 milliards de DH de créances en souffrance détenues par les banques sur des particuliers

Sur les 33 milliards de DH de créances en souffrance détenues à fin août par les banques sur leur clientèle, 12 milliards concernent des personnes physiques, soit un peu plus du tiers. Rapportés à l’encours des crédits octroyés à cette catégorie de clients, et qui s’élève à 180 milliards de DH, le taux des créances en souffrance des particuliers ressort à 6,67%, soit 1,5 point de plus que la moyenne globale du secteur. Toutefois, le montant de ces créances a reculé de 1,3% par rapport à fin 2010 et de 5,8% sur année glissante. Notons par ailleurs que sur les 180 milliards de DH d’encours de crédits octroyés aux particuliers, près de 70% portent sur des crédits immobiliers.
Chez les entrepreneurs individuels, les créances en souffrance s’élèvent à 6 milliards de DH, soit 18% du total du secteur. Elles représentent 13% de l’encours des crédits octroyés à cette clientèle et qui s’élève à 45 milliards de DH. Notons que 57% de cet encours est détenu par des promoteurs immobiliers individuels.  

La Bourse de Casablanca, invitée d’honneur à la conférence annuelle de l’AESA

La Bourse de Casablanca sera l’invitée d’honneur de la 15e conférence annuelle de l’ASEA (African Securities Exchanges Association), qui se tiendra du 11 au 13 décembre à Marrakech. L’événement sera l’occasion d’échanger et de débattre avec l’ensemble des acteurs des marchés financiers en Afrique, sous le thème «Africa : Alive with opportunities». La conférence devrait réunir cette année plus de 400 participants de plus de 100 pays, représentant aussi bien l’Afrique que d’autres continents, notamment la Chine, les Etats-Unis et le Moyen-Orient.