Un palmarès de la communication financière

Une initiative de la Société marocaine des analystes financiers, qui marque ainsi son grand retour.

Un palmarès de la communication financière, tel est le projet que la Société marocaine d’analystes financiers (SMAF) veut lancer pour la mi-février 2006. Le but recherché est on ne peut plus noble : doter le marché d’un instrument de rating de la communication financière afin d’en améliorer la qualité, la pertinence, l’accessibilité et la transparence. Le tout dans l’objectif d’améliorer l’efficience du marché financier.
Pour Haddi Gharib, président fondateur de la SMAF, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse tenue ce mercredi à Casablanca, les critères de sélection ont été établis par une équipe de professionnels en s’appuyant sur une base de données 2005 soigneusement constituée par les départements recherches et analyses des sociétés de Bourse de la place. Le jury, lui, sera composé de personnalités représentatives et qualifiées (CDVM, Bourse de Casablanca, APSB, Asfim…).

Les cibles du palmarès sont nombreuses. Les émetteurs, d’abord, qui prendront conscience de l’enjeu d’une meilleure communication financière et surtout de son impact sur leurs cours en Bourse. Ensuite, les investisseurs, qui sont les principaux consommateurs de cette communication et qui cherchent à prendre des décisions en toute connaissance de cause. Les analystes financiers, enfin, et plus généralement les autres acteurs du marché qui aspirent à avoir des informations pertinentes à même de faciliter l’exercice de leur fonction. Bon vent !