Télécoms : l’opérateur historique a réussi à  stabiliser les revenus

Maroc Telecom a réussi, au terme du premier semestre, à  stabiliser le niveau de ses revenus après plusieurs années de baisse.

En effet, il s’est établi à 14,5 milliards de DH (+0,7%) grâce principalement à la croissance soutenue de ses filiales africaines avec un chiffre d’affaires en hausse de 4,2 milliards de DH, en progression de 11%. D’ailleurs, la part de ses filiales continue d’augmenter, pour se hisser actuellement à 29%, soit 2,6 points supplémentaires par rapport à la même période de l’année précédente.
En revanche, sur le plan national, l’opérateur fait toujours les frais d’un contexte pour le moins difficile, marqué par l’exacerbation de la concurrence et la poursuite de la baisse des prix du mobile. Ainsi, l’activité au Maroc a affiché un repli de 2,4% avec un chiffre d’affaires de 10,6 milliards de DH. Toutefois, la baisse est moins accentuée grâce à la hausse des usages et également, à la croissance des activités fixes et internet de 5,5%. Cela étant, le parc d’abonnés s’est élevé à 38 millions de clients, en bonification de 9,2%, soutenu par la progression du parc à l’international de 19%.
Si les revenus du groupe se sont stabilisés sur une année glissante, ce n’est pas le cas du résultat opérationnel qui s’est contracté de 8,2% à 5,5 milliards de DH. En cause, l’alourdissement des charges d’amortissement de 5% consécutivement aux programmes d’investissement. Il faut dire qu’au Maroc, le résultat opérationnel a reculé de 11% à 4,2 milliards de DH alors qu’à l’international, il est en progression de 3,1% à 1,2 milliard de DH. Quoi qu’il en soit, la marge opérationnelle a perdu 3,6 points pour se situer à 37,4%. Au final, le groupe a dégagé un résultat net part du groupe de 3 milliards de DH, en retrait de 12,8% par rapport à la même période de l’année précédente. En découle une marge nette de 21,1%, en baisse de 3,2 points.