Télécoms : l’opérateur historique a réussi à  redresser la barre

Hausse du résultat net de 12.6% à  3.5 Mds DH grà¢ce au bon comportement des filiales.

Maroc Telecom a pu renouer avec la croissance des bénéfices à fin juin de cette année, malgré le contexte concurrentiel qui lui a coûté un repli des revenus.
En effet, le chiffre d’affaires consolidé s’est établi à 14,40 milliards de DH, en contraction de 4,6% par rapport à une année auparavant. Cela est dû au recul de l’activité commerciale au Maroc de 8,1% à près de 11 milliards de DH, suite à la baisse des prix de 28% et des tarifs de terminaison d’appel sur le segment mobile dont les revenus ont accusé un retrait de 9,5%, à 8 milliards de DH.
Toutefois, le repli du volume d’activité a été atténué par la croissance des revenus des filiales subsahariennes de 9,1%, à 3,80 milliards de DH grâce à la performance affichée au Mali et en Mauritanie (+10,5% avec des revenus respectifs de 1,3 milliard de DH et 737 MDH). Dans ce cadre, le parc clientèle ressort en progression de 25% pour atteindre 15 millions de clients, soit 42,8% de l’ensemble des clients du groupe.
En revanche, le résultat opérationnel consolidé s’est apprécié de 15,4% pour atteindre 5,90 milliards de DH, tirant profit surtout de la baisse de 6,6% des coûts opérationnels liés aux départs volontaires opérés au 2e semestre 2012. Il faut dire que le résultat opérationnel au Maroc ne s’est amélioré que de 8,6%, à 4,70 milliards de DH au moment où, à l’international, il a enregistré une croissance de près de 54%, à 1,20 milliard de DH. La marge d’exploitation s’est bonifiée de 7,2 points pour se situer à 41,1%. Au final, l’opérateur télécoms a totalisé des bénéfices de 3,50 milliards de DH, en hausse de 12,6% compte tenu de l’amélioration du résultat opérationnel, de la stagnation du résultat financier à 151 MDH et de l’allègement de la contribution au Fonds de cohésion sociale de 27,4%, à 74 MDH. Du coup, la marge nette s’est située à 24,3%, gagnant 3,7 points.