Taqa Morocco tient les promesses de son business plan

Un résultat net part du groupe en hausse de 14,7 au premier semestre. La société table sur un chiffre d’affaires de 8,3 milliards de DH à fin 2017. Les contrôles fiscaux ne devraient pas impacter ses résultats.

Taqa Morocco a bouclé le 1er semestre sur des résultats satisfaisants. En effet, le chiffre d’affaires ressort en quasi-stagnation (+0,5%), à 4,07 milliards de DH, intégrant notamment une diminution de 2% des frais d’énergie suite à l’évolution du prix d’achat du charbon ainsi que l’impact de la révision majeure de l’Unité 3. Pour sa part, l’EBE affiche une hausse de 6,3%, à 1,7 milliard de DH grâce notamment à l’allègement des achats et autres charges externes dans le cadre des efforts d’optimisation des charges d’exploitation et de maintenance déployés par la filiale marocaine du Groupe Emirats Taqa. Dans ces conditions, la marge d’EBITDA prend 2,4 points, à 43,8%. Sur le même trend haussier, le résultat d’exploitation a marqué un bond de 8,3%, à 1,3 milliard de DH, pour une marge opérationnelle de 33% contre 30,7% au 1er semestre 2016.

Evoluant toujours en territoire négatif, le résultat financier atténue ses pertes à -325,9 MDH contre -375,4 MDH une année avant, suite notamment à une diminution des charges d’intérêts sur emprunts suite à la renégociation des taux à la baisse opérée en 2016.

Au vu de ces évolutions et compte tenu d’une charge d’IS qui augmente de 24,5%, à 319,9 MDH, le résultat net consolidé s’apprécie de 14%, à 701,2 MDH pour une marge nette de 17,2% contre 15,2% en 2016. Au final, et intégrant des intérêts minoritaires en hausse de 11,7%, le RNPG progresse de 14,7%, à 535,8 MDH.

Une politique de distribution de dividendes généreuse

Sur le volet boursier, il est utile de rappeler que depuis son introduction en bourse, Taqa Morocco a adopté une politique de distribution de dividendes généreuse, en ligne avec la progression des résultats réalisés par rapport aux prévisions de son business plan. Dans ce sens, le dividend yield de la valeur s’élève à 4,3%, tandis que celui du marché s’établit à 3,7%

Par ailleurs, le top management du groupe assure que les redressements éventuels qui découleraient des contrôles fiscaux ne devraient pas nécessiter d’ajustement significatif sur le résultat, la situation nette ou encore la liquidité de la société.

En termes de perspectives, la filiale marocaine de l’émirati Taqa devrait poursuivre ses orientations stratégiques pour la réalisation des résultats prévisionnels 2017 prévus dans le business plan. Dans ce sillage, la société table sur un chiffre d’affaires de 8,3 milliards de DH d’ici la fin de l’année.