Stokvis Nord-Afrique : Une valeur à  acheter malgré des perspectives mitigées

Le distributeur d’engins agricoles et du BTP a réalisé une croissance honorable au titre de l’année 2009. Profitant d’une bonne campagne agricole qui a permis de compenser la stagnation ressentie dans le secteur du bâtiment, il a augmenté son chiffre d’affaires de 13,8%, à un peu plus d’un milliard de DH, et son bénéfice net de 11,7%, à 51 MDH. Ces réalisations ont valu à la société une recommandation à l’achat par les analystes de la place. Ceux de BMCE Capital Bourse ont fixé un cours cible de 73 DH à la valeur, ce qui lui confère un potentiel de croissance de 14% par rapport à son cours du 21 juin (64 DH). Cela dit, malgré cette recommandation favorable, la société de Bourse estime que les perspectives du distributeur restent plutôt mitigées.

En effet, pour 2010, le segment des engins agricoles de Stokvis devrait profiter d’une campagne agricole certes moins bonne que celle de 2009 mais qui reste supérieure à la moyenne, ainsi que de la poursuite des subventions accordées aux agriculteurs pour l’acquisition de tracteurs (40% du prix du tracteur neuf, plafonnée à 900 000 DH, et 35% à 60% pour les autres achats de matériel d’accompagnement plafonnée à 150 000 DH). En revanche, la branche «travaux publics» pourrait subir un essoufflement suite à l’arrivée à terme des projets, combinée à l’attente de l’attribution des appels d’offres par les grands donneurs d’ordre, notamment l’OCP.

Enfin, la division «thermique», qui regroupe les métiers de la climatisation ainsi que du froid industriel dédiés aux B2B, devrait connaître une stagnation du fait de la récurrence du deal flow de cette branche.

Sur la base de ces éléments, les analystes de BMCE Capital tablent sur une capacité bénéficiaire de 57,8 MDH en 2010, en hausse de 13,3% par rapport à 2009, et de 51,3 MDH en 2011, en baisse de 11,2% suite à la fin de l’abattement de 50% sur l’impôt sur les sociétés dont a bénéficié la société depuis son introduction en Bourse en 2008. Le chiffre d’affaires de Stokvis devrait pour sa part s’établir à 1,09 milliard de DH en 2010, soit une hausse de 8% par rapport à 2009, et à 1,17 milliard en 2011, soit +7%.

Ainsi, outre la bonne valorisation du titre Stokvis, les prochaines publications de résultats, notamment au cours du mois de septembre prochain, devraient renseigner sur la confirmation de ces pronostics et sur la capacité de résilience de la société dans cette conjoncture difficile. Il reste que sur un plan purement boursier, les indicateurs techniques de la valeur sont plutôt intéressants. Son cours ne représente en effet que 10,2 fois ses bénéfices prévisionnels de 2010, et son rendement de dividende prévu pour cette année est de 3,9%. Notons enfin que le cours de Stokvis affiche une baisse de 2,74% depuis le début de l’année.