Stokvis Nord Afrique prépare son introduction en Bourse

Annoncée initialement pour fin juin 2007, l’introduction en Bourse de Stokvis Nord Afrique (SNA) est sur la bonne voie malgré quelques semaines de retard. En effet, la dernière assemblée générale extraordinaire de la filiale du groupe Alj vient de valider le principe de cotation sur la place casablancaise et celui corrélatif d’une augmentation de capital. Par ailleurs, pour simplifier les modalités de ces opérations, les actionnaires ont également entériné la réduction de la valeur nominale des actions de 130 DH à 100 DH.
Rappelons que Stokvis Nord Afrique, qui détient plusieurs cartes prestigieuses telles que Komatsu, Locatelli, Mitsubishi (pour le matériel de manutention) et Mecalux, opère dans la distribution d’engins de travaux publics (grues, chargeuses, niveleuses…), de matériel agricole (récolte et tracteurs…) et autres (manutention, froid…). Cette ex-filiale du groupe Ona (vendue en 1992) a dégagé en 2006 un chiffre d’affaires de plus de 400 MDH pour une rentabilité nette en forte amélioration. SNA sera le troisième actif coté du groupe Alj après Unimer qui opère dans l’agroalimentaire et la société de financement Taslif dont il a cédé le contrôle en mars 2007 au groupe Saham-CNIA.

  Le Groupe Banques Populaires valide ses orientations stratégiques

L’activité commerciale du Groupe des Banques Populaires est en avance par rapport aux objectifs fixés en décembre dernier. C’est ce qu’a constaté le comité directeur (instance suprême du Crédit Populaire du Maroc exerçant exclusivement sa tutelle sur les différents organismes du CPM) réuni le 17 juillet et exceptionnellement élargi. Les ressources ont ainsi enregistré un additionnel de plus 12 milliards de dirhams (+ 11%) alors que les crédits à l’économie ont progressé de plus de 17% sur les six premiers mois de l’année.
Le comité directeur a ensuite validé les orientations stratégiques qui serviront de base à l’élaboration du plan de développement du groupe, pour les trois prochaines années. Le groupe cherche à occuper une position de leader dans tous les compartiments qui constituent ses marchés traditionnels (MRE, particuliers et professionnels, PME, TPE…). Il compte également poursuivre ses actions citoyennes. Le développement soutenu des activités de la banque de financement et d’investissement (en assurant une pénétration accrue des marché corporate, du conseil et de l’ingénierie financière) est également érigé en priorité. Sans parler de la croissance externe, que le comité directeur qualifie de véritable moteur de développement pour les prochaines années et ce, par la mise en place d’un Fonds des fonds, mettant ainsi à profit la position dominante du groupe en terme de fonds propres. En fin, le groupe cherchera à améliorer continuellement ses performances en termes de ratios de productivité, de risques et de résultats financiers.

Timar : opération d’introduction sursouscrite 2,58 fois

L’opération d’introduction en Bourse de Timar vient de s’achever avec succès. La société a rejoint la cote casablancaise le 17 juillet 2007 au compartiment «Croissance». Le titre a rencontré un engouement particulier de la part des investisseurs, que ce soit durant sa première journée de cotation ou au cours de la période de souscription. En effet, l’offre publique de vente de Timar, qui portait sur 45 000 actions au prix unitaire de 350 DH (montant global de 15,75 MDH) a été sursouscrite près de 2,6 fois. Plus de 850 souscripteurs ont participé à l’opération pour un montant souscrit de 40,75 MDH (116 442 actions demandées). Le taux de satisfaction de la demande s’est établi de ce fait à 38,65%.
Les opérateurs qui ont conduit cette introduction en Bourse, à savoir Finergy, Eurobourse et Crédit du Maroc, estiment que ces résultats sont largement satisfaisants étant donné que l’opération est de petite taille et que la société Timar est peu connue du grand public. Notons toutefois que plus de 94% des souscripteurs étaient des personnes physiques, lesquelles ont exprimé une demande de plus de 36 MDH. Le taux de satisfaction de cette catégorie de souscripteurs est de 40,35%.