SRM en Bourse à  390 dirhams l’action du 28 au 30 novembre

Le nom de la huitième société qui frappe à la porte de la Bourse de Casablanca cette année est désormais connu. Il s’agit de SRM (Société de réalisations mécaniques).
La société s’introduit en Bourse par augmentation de capital de 27,3 millions de dirhams. L’opération, dirigée par la société de Bourse Finergy avec la participation de Dar Tawfir en tant que co-chef de file, porte sur la création et la mise en vente de 70 000 nouvelles actions à un prix unitaire de 390 dirhams. La période de souscription s’étale du 28 au 30 novembre et la date de première cotation de la société est le 12 décembre 2006.

SRM est une société spécialisée dans l’importation et la vente de matériels de BTP et de manutention. Elle dispose d’une grande variété de cartes représentant des marques internationales dans les métiers du terrassement, du béton, du bâtiment, du levage et de la manutention. Elle commercialise également les pièces de rechange des marques qu’elle représente et assure le service après-vente à ses clients. En 2005, SRM a réalisé un chiffre d’affaires de 178 MDH, en progression de 1% par rapport à 2004, et un résultat net de 5 MDH, en hausse de 31%.

A travers cette opération, la SRM souhaite renforcer ses fonds propres et diminuer sa dépendance vis-à-vis du système bancaire, financer son développement futur, accroître sa notoriété auprès de la communauté financière et de ses clients et, enfin, institutionnaliser son tour de table pour pérenniser son avenir. Notons que l’activité de la société est fortement liée au secteur du BTP, lequel connaît et connaîtra encore une croissance particulière.
Par ailleurs, le prix de vente des actions de 390 dirhams a été obtenu en utilisant la méthode des comparables boursiers (comparaison avec les sociétés de distribution et du bâtiment et matériaux de construction) ainsi que la méthode d’actualisation des flux futurs (DCF).

Mediaco Maroc commente ses résultats semestriels

Mediaco Maroc vient de tenir son assemblée générale semestrielle durant laquelle elle a commenté ses résultats au 30 juin 2006 et a donné une visibilité sur ses activités et résultats futurs.
La société a réalisé un chiffre d’affaires semestriel de 74,5 millions de dirhams, en hausse de 42% par rapport à 2005, grâce essentiellement à l’évolution de son parc matériel. Ceci, combiné à une meilleure maîtrise des charges, a permis au résultat d’exploitation de la société de passer du rouge au vert, à 864 000 dirhams. Et suite à la cession de quelques immobilisations, le résultat net de Mediaco a pu s’inscrire en hausse de plus de 300%, passant à 6,3 millions de dirhams. Pour toute l’année 2006, Mediaco table sur un résultat net de 9 millions de dirhams, en hausse de 125% par rapport à 2005. Quant aux années 2007 et 2008, la société prévoit la réalisation d’un résultat après impôt respectivement de 8 millions et 29 millions de dirhams.

Sonasid recommandée à l’achat par BMCI Bourse, jusqu’à 2 160 dirhams

Le sidérurgiste national vient de faire l’objet d’une étude réalisée par la société de Bourse de la BMCI, suite à laquelle les analystes recommandent les actions de Sonasid à l’achat, avec une valeur cible de 2160 dirhams. Le cours de la société était de 1 925 dirhams au 13 novembre 2006, ce qui représente une décote de 12% par rapport à la valorisation de BMCI Bourse. Une valorisation qui, notons-le, a été faite sur la base de la méthode d’actualisation des flux futurs.
La recommandation des analystes de la société de Bourse se base sur plusieurs facteurs explicatifs. Les plus importants sont la position de leadership de Sonasid sur le marché marocain avec une part de marché de 81,9%, l’actionnariat de référence de la société, lequel est composé du leader mondial de l’acier (Mittal Arcelor), la forte corrélation de son activité au secteur du BTP, la capacité de dégager un cash-flow substantiel lui permettant de financer une bonne partie de son développement et, enfin, sa capacité à surmonter les contraintes du secteur (l’approvisionnement en matières premières et le démantèlement douanier) par l’intégration en amont de ses activités et par les gains de productivité qu’elle escompte de ses projets de développements récents et futurs.
Par ailleurs, le dividende servi au titre de l’année 2005 s’est élevé à 90 dirhams par action, soit l’un des meilleurs rendements par action du marché, ce qui conforte encore plus les analystes de la société de Bourse dans leur recommandation.