Sociétés de financement : Bonne tenue de l’activité non répercutée sur la rentabilité

La croissance de l’encours des crédits ne s’est pas répercutée sur le résultats net agrégé en baisse de 6% à  489,6 MDH.

En dépit d’une activité (produits d’exploitation bancaire) en hausse de 6,1%, à 9,7 milliards de DH, avec un encours de crédits en amélioration par rapport à l’exercice précédent, le résultat des sociétés de financement cotées s’est replié de 6% pour atteindre 489,6 MDH. La montée des risques qui implique la constitution d’importantes provisions en est la cause principale. La baisse la plus prononcée a été réalisée par Axa Crédit, soit -60% à 8 MDH malgré une activité qui a progressé de 6,6%. La raison derrière cette chute est la constitution d’une provision de 14 MDH pour couvrir les risques généraux.

Si Sofac a enregistré une baisse de son bénéfice de 3,6%, à 10,6 MDH en raison d’un changement du mode de comptabilisation des commissions servies avec un impact de 3,5 MDH, Salafin, elle, doit la contraction de son résultat net de 1,2%, à 92 MDH, à la baisse de son chiffre d’affaires de 9,1%. De son côté, le résultat net d’Eqdom a régressé de 1,2%, à 247 MDH pour une activité en hausse de 14%, à cause de la constatation d’un résultat non courant de -190 MDH contre 441 MDH en 2011. Les sociétés de leasing, Maghrebail et Maroc leasing, affichent pour leur part une activité en progression de 3% et 7,4%, à 1,8 et 2,5 milliards de DH respectivement sous l’effet de la progression de l’encours des immobiliations données en crédit-bail. Toutefois, les bénéfices n’ont pas suivi la même tendance. Ils se sont établis à 53,7 MDH pour la première et 60 MDH pour la seconde, soit 33% et 7,3% de baisse. En cause, la constitution de provisions pour créances en souffrance.