Sociétés cotées : Distribution, les concessionnaires auto en très bonne forme

Les distributeurs cotés ont réalisé de bonnes performances à l’issue du 1er semestre. En effet, le chiffre d’affaires global a crû de 14,2%, à 7,49 milliards de DH alors que le bénéfice agrégé a progressé de 21,7%, à 370 MDH.

Cette évolution est portée essentiellement par les distributeurs automobiles et le spécialiste de la grande distribution Label’Vie. Les premiers ont participé à la hausse du chiffre d’affaires global à hauteur de 85% et à la croissance du RNPG à hauteur de 55%. En détail, Auto Hall a amélioré ses ventes de 27%, à 2,5 milliards de DH grâce à l’évolution du marché des véhicules neufs qui a enregistré une progression de 29,5% à fin août 2016 pour atteindre 107394 unités. Dans ces conditions, le résultat net du distributeur s’est stabilisé à 118,8 MDH, en légère hausse de 0,3%. De son coté, Auto Nejma a augmenté ses ventes de 15%, à 776,5 MDH, capitalisant sur les retombées du Salon Auto Expo 2016. Et son résultat net a crû de 31%, à 61,7 MDH. Suivant la même tendance, Ennakl Automobiles a marqué une croissance de 36% de ses ventes, à 1 milliard de DH, pour un bénéfice net en hausse de 24,4%, à 110,2 MDH.

Pour sa part, Label Vie a porté son chiffre d’affaires à 3,4 milliards de DH, en progression de 6,5%. Une évolution dopée par la montée en puissance des magasins existants et par l’ouverture de 4 nouveaux points de vente. Le groupe a bouclé le semestre sur une forte hausse de son RNPG de 52%, à 65,4 MDH, soit une contribution de 34% à l’évolution du résultat net global. Cette montée en flèche est portée conjointement par une augmentation de 3,6 fois des reprises d’exploitation, à 68,2 MDH et une atténuation du déficit du résultat financier à 41,6 MDH (contre 49,4 MDH, au 1er semestre 2015). Par ailleurs, Stokvis et Fenié Brossette ont limité la croissance du secteur. La première a accusé une baisse de son chiffre d’affaires de 7%, à 346,9 MDH, pour un RNPG en recul de 3,7%, à 15,5 MDH. Et la seconde a affiché des réalisations mitigées, avec un chiffre d’affaires en baisse de 10,9%, à 295 MDH (en réintégrant 44 MDH correspondant à un transfert de stock de véhicules aux filiales en Côte d’Ivoire et en Mauritanie). Toutefois, Fenie Brossette a réussi à redresser son résultat d’exploitation en le ramenant à l’équilibre alors qu’il était de -3,7 MDH une année auparavant. Intégrant un résultat exceptionnel de 1,3 MDH (contre 2,3 MDH à fin juin 2015), la société a réduit ses pertes en affichant un résultat net de -5,9 MDH contre -9,9 MDH une année auparavant.