Snep : un CA de 1,77 milliard de DH et 224 MDH de bénéfices en 2011

A 1 250 DH, la société n’offre aucune décote

Des fondamentaux solides et une rentabilité élevée.

La période de souscription à l’introduction en Bourse de la première société du groupe Chaâbi, Snep, démarre ce lundi 22 octobre. Un rush sur les actions du spécialiste du plastique est inévitable, d’une part parce que la société porte l’étiquette Chaâbi, et, d’autre part, parce qu’elle affiche une activité saine et une rentabilité attrayante.

La Snep, Société nationale d’électrolyse et de pétrochimie, détient en effet un quasi-monopole sur le marché des produits vinyliques (tubes, câbles, films, chaussures…) et des produits issus de l’électrolyse (soude, chlore, eau de javel…), même si leur fabrication et importation sont libres. Elle exporte même ses produits dans plusieurs pays, notamment en Espagne, au Portugal, en Angleterre ainsi qu’en Afrique.
Depuis son rachat auprès de l’Etat en 1993, la société a conservé le même nombre d’employés (450), mais a doublé sa capacité de production (70 000 tonnes actuellement) grâce à la modernisation de son outil industriel et à l’optimisation de ses processus de fabrication. En 2006, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 867 MDH, en hausse de 12,5% en moyenne depuis 2004 et constitué à hauteur de 75% des ventes de produits PVC (tubes, câbles…). Son résultat net s’est établi à 78 MDH, en progression de 79% par rapport à 2005, et sa marge nette a atteint 9,4%, un niveau jugé élevé par la banque d’affaires de la société (Attijari Finances Corp.) pour ce type d’industrie.

Sur la période 2007-2011, la Snep compte doubler sa capacité de production en développant son outil industriel. Son chiffre d’affaires prévisionnel pour 2011 est estimé en effet à 1,77 milliard de DH. La société compte aussi améliorer sa marge d’exploitation pour la porter à plus de 15% et dégager un résultat net de 224 MDH en 2011, soit le triple des bénéfices de 2006.

En ce qui concerne l’opération, rappelons que l’introduction en Bourse porte sur la cession de 35% du capital de la société, soit 840 000 actions, pour un montant global de l’opération compris entre 966 MDH et 1,05 milliard de DH, ce qui correspond à un prix unitaire compris entre 1 150 et 1 250 DH. L’offre est scindée en quatre types d’ordres, dont le deuxième qui porte sur les ordres inférieurs à 400 000 DH pour un nombre d’actions de 252 000, et le troisième qui porte sur les ordres compris entre 400 000 DH et 20 MDH pour un nombre d’actions de 260 400.

Le minimum de la fourchette des prix, 1 150 DH, offre une décote de 8,7% aux souscripteurs. Tandis que le maximum, 1 250 DH, n’offre aucune décote.