Samir : Des perspectives prometteuses et une valorisation intéressante

Réalisations en nette amélioration et perspectives prometteuses pour la Samir. La filiale marocaine du groupe Corral a en effet profité de la hausse des cours de pétrole à l’international et de l’augmentation des ventes au niveau local pour inscrire ses indicateurs d’activité et de rentabilité en forte progression. Son chiffre d’affaires s’est établi à 37 milliards de DH en 2010, en hausse de 37% par rapport à 2009, et son bénéfice net s’est bonifié de 51%, à 836 MDH. Après cette remise en forme, le raffineur compte profiter de la poursuite d’une tendance favorable sur le marché pétrolier pour achever ses projets en cours.
En effet, durant les prochains mois, les cours du pétrole devraient poursuivre leur tendance haussière, soutenus par les perspectives d’une reprise économique mondiale et par les troubles géopolitiques dans les pays producteurs arabes. Dans ce contexte favorable pour les prix, et compte tenu également de la hausse de 8% de la demande nationale en produits pétroliers durant le premier trimestre 2011, la Samir escompte poursuivre ses investissements en cours. Il s’agit essentiellement des travaux de l’unité de distillation n°4, devant générer des revenus annuels additionnels de près d’un milliard de DH et augmenter la capacité de raffinage de la société de 38%, du doublement de la capacité de production de bitume pour répondre à l’augmentation de la demande nationale et développer l’export, et la récupération d’énergie au sein de la raffinerie de Mohammédia devant permettre de réaliser une économie d’énergie annuelle de 62 MDH.
Sur le plan opérationnel, les synergies devant découler de la mise en service sur une année pleine de la nouvelle unité d’hydrocraking devraient permettre à la Samir d’améliorer significativement ses marges sur coût variable en 2011. En parallèle, le management de la société table sur une progression de près de 6 points de sa part de marché local à l’horizon 2012 pour s’établir à 80%, capitalisant principalement sur la signature escomptée de contrats d’approvisionnement avec de nouveaux partenaires. Enfin, la société devrait procéder cette année à la mise à jour de son plan stratégique 2015 avec le support d’un consultant international.
Compte tenu de tous ces éléments, les analystes de BMCE Capital Bourse tablent pour la Samir sur la réalisation d’un chiffre d’affaires de 41,1 milliards de DH en 2011, en hausse de 11% par rapport à 2010, et de 43,2 milliards en 2012, en appréciation de 5%. La capacité bénéficiaire devrait pour sa part reculer de 14,2% en 2011, à 717,6 MDH suite à la fin du crédit d’impôt, avant de se redresser de 12,7% en 2012 et se fixer à 809 MDH.
L’ensemble de ces éléments de prévisions fait ressortir un cours cible de 663 DH pour la valeur Samir, selon l’évaluation faite par les analystes de BMCE Capital Bourse. Cette valorisation établit la décote du titre à près de 24%, compte tenu de son cours de 535 DH du 18 avril courant.