Salafin s’introduit en Bourse à  un prix compris entre 585 et 670 DH par action

447?760 actions seront proposées du 28 novembre au 3 décembre.
Pas de procuration ni de crédit levier pour les souscriptions. Le syndicat
de placement est réduit.

Salafin, société de crédit à  la consommation filiale du groupe BMCE Bank, a annoncé officiellement son introduction à  la Bourse de Casablanca. Cette dixième opération de l’année porte sur la cession de 231 224 actions anciennes et la création de 216 573 actions nouvelles, soit un nombre total de 447 761 titres. Le prix unitaire sera compris entre 585 et 670 DH, soit un montant global se situant entre 262 et 300 millions de DH, et la période de souscription s’étalera du 28 novembre au 3 décembre 2007, avec la possibilité d’une clôture anticipée à  la fin du deuxième jour. Les titres seront proposés à  la vente chez BMCE Bank, Dar Tawfir, BMCE Capital Bourse et CFG Marchés, ce qui constitue un syndicat de placement réduit par rapport aux opérations précédentes de taille similaire.

L’offre de Salafin est structurée autour de cinq types d’ordre. Le premier concerne les salariés de la société pour 17 910 titres, soit 4% du total. Le deuxième type d’ordre est réservé aux personnes physiques et morales exprimant des ordres ne dépassant pas les 100 000 DH. La part allouée à  cette catégorie est de 161 195 actions, soit 36% de l’offre, et l’allocation des titres se fera par itération. Le troisième type d’ordre concerne, lui, les personnes physiques et morales exprimant des ordres compris entre 100 000 DH et 5 MDH pour une offre de 111 940 titres (25% du total). Et le quatrième est destiné aux investisseurs institutionnels marocains (OPCVM, banques, compagnies d’assurance…) pour une part constituée de 89 552 actions, soit 20% de l’offre. Quant au type d’ordre 5, il est réservé aux institutionnels étrangers et porte sur le reliquat des titres.

Il faut noter que l’introduction en Bourse de Salafin se caractérise par deux nouvelles dispositions. En effet, la souscription pour compte de tiers via des procurations a été interdite, sauf pour les enfants mineurs, et le syndicat de placement ne proposera pas de crédit levier. Les souscripteurs devront déposer en espèces la totalité des sommes qu’ils demanderont.

Un résultat net de 129 MDH en 2010
Salafin est une société de financement créée en 1997 par le groupe BMCE Bank et qui a pris une place importante dans le secteur du crédit au Maroc. Elle est présente dans tous les segments de produits (location avec option d’achat, crédit auto, crédit personnel, revolving…) et dispose d’une part de marché de 7,8% en termes d’encours, occupant ainsi la troisième place sur le marché. Ses indicateurs de performance sont honorables, avec un taux de contentialité de 11% seulement, un coefficient d’exploitation de 33,2% et une rentabilité des fonds propres de 26%, soit la plus élevée du secteur.

En termes de perspectives de croissance, Salafin table sur une croissance annuelle moyenne de 37,7% de son encours global de crédits entre 2006 et 2007, lequel devrait atteindre 6,8 milliards de DH en 2010. Son produit net bancaire (PNB) devrait passer de 176 MDH en 2006 à  422 MDH en 2010, soit un taux de croissance annuel moyen de 24,3%. Quant à  son résultat net, il devrait s’établir à  129 MDH en 2010 contre 63 MDH en 2006, soit une croissance moyenne de 19,7%.