Saham Assurance consolide ses performances à  fin 2014

Le chiffre d’affaires s’est inscrit en hausse de 6%, à  3,7 milliards de DH. Avec un poids de 90%, la branche Non-vie contribue fortement à  la croissance des revenus. La bonne tenue de l’activité couplée à  la performance du marché boursier a permis au résultat net de se hisser de 14,5%.

Saham Assurance a consolidé ses performances au terme de l’exercice 2014. En effet, l’année s’est soldée par des primes émises de 3,7 milliards de DH, en hausse de 5,1% par rapport à 2013, grâce notamment à la branche Non-vie. Avec une part de 90% des primes émises, cette branche a réalisé une progression de 6,5%, soit un chiffre d’affaires de 3,3 milliards de DH, consécutivement au bon comportement aussi bien du marché des particuliers que de celui des entreprises. Cela s’est réalisé grâce à un réseau de distribution qui totalise plus de 384 agences actives, générant 72% du chiffre d’affaires, ainsi qu’à une politique d’innovation efficace. La société a en effet lancé de nouveaux produits sur le marché à l’instar d’Assur’Hôtel, Assur Santé international et des packs entreprises (pack agro, oil et gaz, logistique). La répartition du chiffre d’affaires de la branche Non-Vie n’a pas subi de grands changements puisque l’assurance automobile continue, à elle seule, d’en drainer 57% contre 19% pour l’assurance accidents corporels ; le reste étant réparti entre l’assurance incendie et risques divers avec 8%, accident de travail avec 9%, transport avec 5% et RAM et acceptations avec 5%.

En revanche, la branche Vie continue de perdre du terrain à cause de la méforme de l’activité de bancassurance. Les primes émises ont ainsi totalisé 371 MDH, en retrait de 5,7%.
Mais globalement, la sinistralité, exprimée par le rapport entre les sinistres survenus et les primes émises, s’est améliorée de 3 points, passant de 70,2% à 67,2% et ce, en dépit de la production d’un sinistre majeur concernant la société Frigo Tarik.

Partant de là, le résultat technique a enregistré une progression de 20% pour s’établir à 452,7 MDH, grâce notamment à l’amélioration du résultat financier de 6,8%, se situant à 454 MDH. Ce dernier, résultant des produits de placement affectés aux opérations d’assurance a augmenté consécutivement à la bonne tenue du marché boursier ainsi qu’à la baisse tendancielle des taux des bons du Trésor, qui ont pour effet de revaloriser l’épargne gérée par la compagnie. En détails, la branche Vie a augmenté son résultat financier de 13%, à 210 MDH, au moment où le segment Non-vie l’a amélioré de 2%, à 244 MDH.

Compte tenu d’un résultat non technique déficitaire de 5 MDH contre un excédent de 13,6 MDH affiché une année auparavant, l’assureur a dégagé un résultat net de 321 MDH, en augmentation de 14,5%. Du coup, la marge nette a gagné 50 points de base pour se situer à 8,8%. La bonification de la masse bénéficiaire a encouragé la compagnie à distribuer un dividende unitaire de 36 DH, contre 34 DH versés en 2013. Ce qui établit le taux de rendement du dividende à 3,1%.In fine, les fonds propres de l’assureur ont atteint 3,2 milliards de DH, en augmentation de 6%. Ce qui a permis au ROE (taux de retour sur capitaux propres) de se hisser de 70 points de base, pour s’établir à 10%.