Risma : chiffre d’affaires en hausse de 17,6% au 1er trimestre 2006

Le fonds qui gère les enseignes d’Accor Maroc affiche des indicateurs d’activité satisfaisants, traduisant le progrès enregistré par le secteur touristique au niveau national.

Premier trimestre réussi pour Risma, société récemment introduite en Bourse. Le fonds qui gère les enseignes d’Accor Maroc affiche des indicateurs d’activité satisfaisants, traduisant le progrès enregistré par le secteur touristique au niveau national. En effet, dans un environnement favorable, marqué par des arrivées touristiques en hausse de 12% (1,1 million de touristes) et un nombre de nuitées en progression de 5% (3,4 millions), Risma affiche au 31 mars 2006 un chiffre d’affaires de 163,4 millions de dirhams, en hausse de 17,6% par rapport au premier trimestre 2005. Concrètement, cette évolution s’explique par la hausse du taux d’occupation des hôtels existants arborant les enseignes Sofitel, Mercure et Ibis Moussafir, la croissance du périmètre (+15 208 nuitées sur les hôtels ouverts en 2005), et la progression du prix moyen par chambre de 7,8%.
Cette hausse de l’activité s’est traduite directement sur l’excédent brut d’exploitation de Risma. Ce dernier ressort à 36,3 millions de dirhams, en hausse de 33,7% par rapport au premier trimestre de 2005, et représentant 21% du chiffre d’affaires de la société. Par ailleurs, le programme de développement de Risma est en ligne avec les objectifs. Cinq hôtels en cours de réalisation cette année : deux à Casa City Center, un à Sidi Maârouf, un sur la zone de Founty II à Agadir, et un autre à Marrakech Palmeraie.

Cartier Saâda en Bourse : la souscription se termine ce vendredi 9 juin Les dirigeants de Cartier Saâda et sa banque conseillère Finergy étaient confiants, lors de la conférence de presse tenue début juin, quant au succès de l’opération d’introduction de la société agroalimentaire en Bourse. La période de souscription qui a débuté mercredi 7 juin se termine aujourd’hui, pour une offre de titres de l’ordre de 22 MDH à 185 DH l’action. Ce producteur et exportateur de fruits et agrumes en conserve compte, à travers cette levée de fonds, financer son programme d’investissement, évalué à 27 MDH. Son objectif est de répondre à une demande accrue en augmentant la capacité de stockage d’olive en phase de saumurage, en améliorant l’outil industriel et en finançant le besoin en fonds de roulement qui résultera de la croissance de l’activité.
La groupe marrakchi a opté ainsi pour un financement par la Bourse, à travers lequel les futurs actionnaires accompagneront le développement de son activité durant les années à venir. Celle-ci a connu d’ailleurs une amélioration d’année en année. Le chiffre d’affaires de la société a atteint en effet 53 MDH en 2005, alors qu’il se situait aux alentours de 45 millions pour les années 2003 et 2004. Le résultat net, lui, est monté en flèche entre 2004 et 2005, passant de quelque 600 000 à 3,2 millions de DH en 2005. La raison de cette forte hausse est que des amortissements sur d’importants investissements réalisés en 1996 sont arrivés à terme en 2005, soulageant la rentabilité de la société.
Avec cette tendance de l’activité et des résultats, Cartier Saâda a été valorisée à 60 MDH, soit 222 dirhams l’action. Une décote de 17 % a été appliquée pour les actionnaires minoritaires, ce qui aboutit au prix proposé de 185 DH. Trois méthodes de valorisation ont été utilisées : les comparables boursiers, l’actualisation des cash-flows futurs ainsi que la méthode de l’actif net comptable réévalué. La première a donné une valorisation de 64,6 MDH, soit une décote de 23%. La deuxième a donné une valeur de 54,2 MDH (8% de décote) et la troisième 61,3 MDH, donc 19% de décote.