Résultats semestriels : la cote perd 728 MDH de bénéfices

Des performances commerciales bien orientées. Une capacité bénéficiaire en baisse de 4,5%. Une baisse atténuée grâce à la résilience du secteur bancaire.

Le bal des résultats semestriels est définitivement clos. Un constat mitigé à fin juin 2019 tenant compte d’une baisse de performances par rapport à la même période de l’année dernière. L’on constate toutefois un fort redressement par rapport aux résultats du 2e semestre 2018 (+18,5%) lourdement impacté par les effets du boycott et des redressements fiscaux.

Source : BMCE Capital Research
Source : BMCE Capital Research

Cette année les sociétés ont évolué dans un contexte aux conditions peu encourageantes, marqué par «la mise en place de nouvelles contraintes fiscales et comptables liées notamment à l’instauration de la contribution de solidarité et de l’IFRIC 23, la poursuite de la morosité des secteurs BTP et immobilier, les difficultés rencontrées par Centrale Danone pour reconquérir son niveau d’activité normatif post-boycott et l’impact de la baisse des cours des métaux précieux et de base sur les minières», résument les analystes de BMCE Capital Research.

Dans le détail et sur le plan commercial, les revenus globaux du marché ressortent en progression de 2,4% à 121,5 milliards de DH, intégrant une légère hausse de 1% du chiffre d’affaires des valeurs industrielles cotées à 80,5 milliards, suite notamment à la bonne tenue de l’activité commerciale des opérateurs gaziers, du secteur de la distribution agroalimentaire et de celui de l’électricité, profitant d’un effet volume favorable, particulièrement pour Afriquia Gaz, de l’impact positif sur une année pleine des ouvertures de Label’vie opérées au 1er semestre 2018 (7 550 m2 de surface additionnelle). Et de l’amélioration du taux de disponibilité global des unités de Taqa Morocco.

Cette dynamique commerciale a toutefois été freinée par le mauvais comportement des immobilières consécutivement à la non-récurrence des opérations de dations pour 1,3 milliard combinée à la reconfiguration des projets développés par les différents opérateurs.

L’évolution du chiffre d’affaires global de la cote intègre également la progression de 4,6% du PNB des sociétés financières à 32,3 milliards, boosté à près de 85% par Attijariwafa bank, BCP et Bmce Bank Of Africa portée notamment par l’activité Maroc. Et, une appréciation de 6,7% à 8,7 milliards du secteur assurances & courtage, portée principalement par la bonne tenue de la branche «Non Vie» (+8,8%).

Sur le même trend, le résultat d’exploitation global affiche une amélioration de 2,4% à 32,3 milliards de DH, recouvrant une régression de 1,5% du REX des industries à près de 15 milliards, due à un effet combiné de la baisse des cours des métaux et à l’effet négatif et du repli des cours du brut sur les stocks de l’unique opérateur pétrolier. De ce fait, la marge opérationnelle des industries se fixe à 18,6% contre 19,1% auparavant.

En face, le RBE des financières marque une hausse de 5,7% à 16,1 milliards liée à une hausse du PNB des banques plus importante que celle des charges générales d’exploitation (+3,7%). Tandis que le résultat technique des compagnies d’assurance et de courtage se bonifie de 9,2% à 1,2 milliard, grâce principalement à la baisse de la sinistralité durant le 1er semestre 2019.

Dans ces conditions, le RNPG global recule de 4,5% pour se fixer à MAD 15,5 milliards, supportant notamment l’entrée en vigueur en 2019 de la nouvelle contribution sociale de solidarité à hauteur de 2,5% du bénéfice fiscal pour l’ensemble des valeurs de la cote.

evolution des indicateurs d’activité par secteur à fin juin 2019
Evolution des indicateurs d’activité par secteur
à fin juin 2019
Sociétés de financement et Secteur bancaire
Sociétés de financement et Secteur bancaire

 

Assurances et Secteur des Matériaux de construction
Assurances et Secteur des Matériaux de construction

 

Distribution et Secteur minier
Distribution et Secteur minier

 

Agroalimentaire et Immobilier
Agroalimentaire et Immobilier
Télécom et Secteur NTIC
Télécom et Secteur NTIC