Résultat d’exploitation en baisse pour Aluminium du Maroc au 31 mars 2006

Le premier trimestre de 2006 n’a pas été très concluant pour Aluminium du Maroc en termes de résultats, malgré une croissance au niveau des ventes ainsi que l’achèvement de l’installation de nouvelles unités industrielles.

Le premier trimestre de 2006 n’a pas été très concluant pour Aluminium du Maroc en termes de résultats, malgré une croissance au niveau des ventes ainsi que l’achèvement de l’installation de nouvelles unités industrielles.
La capacité de production d’Aluminium du Maroc a atteint de ce fait les 31 000 tonnes toutes activités confondues. Cette extension sur le plan industriel a été accompagnée par l’ouverture d’une nouvelle agence commerciale à Marrakech et ce pour offrir un service de proximité aux clients de la société.
Ces éléments ont contribué à la réalisation d’un chiffre d’affaires de 103 MDH au titre du premier trimestre 2006, en hausse de 16% par rapport à la même période de 2005. Concrètement, c’est l’amélioration des ventes en termes de volume sur le marché local (+8%) et à l’export (+14%) qui en est la principale raison. Mais malgré cela, Aluminium du Maroc a enregistré une baisse de son résultat d’exploitation de l’ordre de 55%. Cette détérioration s’explique par la hausse de près de 30% des cours de l’aluminium ainsi que par le renchérissement du coût de l’énergie. De ce fait, le management d’Aluminium du Maroc revoit à la baisse ses prévisions de résultat pour l’année 2005, vu que la hausse des prix de l’aluminium et de l’énergie constitue désormais une tendance structurelle. Par ailleurs, l’assemblée générale des actionnaire a décidé la distribution de 60 dirhams de dividende par action au titre de l’exercice 2005, ce qui représente un montant global de près de 28 MDH qui sera mis en paiement à compter du 15 juillet 2006.

Le groupe Ona s’apprête à remonter 200 MDH de sa holding F3I

Engagé dans plusieurs projets d’investissement, notamment dans de nouvelles activités stratégiques telles que l’énergie et les télécoms, menées respectivement par les filiales Nareva et Maroc Connect, le groupe Ona s’apprête à remonter massivement le cash de certaines de ses filiales. Aussi, la Financière d’investissements industriels et immobiliers, holding détenue à 100% par le premier groupe privé marocain, plus connue comme F3I, devrait-elle entériner, lors de son AGO prévue le 30 juin courant, la distribution d’un dividende de 24,25 DH par action, soit un global de 199,7 MDH. Cet effort correspond à un pay out (ratio dividende / bénéfice net) de 79%. Rappelons qu’une bonne partie du bénéfice dégagé en 2005 par F3I provient du dividende perçu au titre d’Attijariwafa bank, dont elle est actionnaire à hauteur de 14,6%. L’année écoulée a été également alimentée par de plantureuses plus-values réalisées sur la cession d’un paquet d’actions de la Centrale Laitière représentant plus de 2% du capital. Celui-ci demeure toutefois contrôlé par le groupe Ona-SNI à hauteur de 60%.

Première cotation de Cartier Saada : la cloche a sonné

C’est fait ! L’industriel de l’agroalimentaire marrakchi a fait son entrée en Bourse mercredi 21 juin. La cloche a sonné comme à l’accoutumée et l’on s’attend à un premier jour de cotation concluant pour l’action Cartier Saada. A titre de rappel, l’OPV qui a porté sur 120 000 titres d’un montant global de 22,2 MDH a été sur-souscrite près de 17 fois. Plus de 750 personnes physiques et morales ont participé à l’opération pour une demande excédant 1,9 million de titres.