Redressement des résultats et importantes découvertes minières en 2009

Après la pluie, le beau temps. La filiale minière d’Ona, Managem, a nettement redressé sa situation financière en 2009 après l’important déficit qu’elle a subi en 2008, et ce, malgré la conjoncture économique difficile qui persiste.

Après la pluie, le beau temps. La filiale minière d’Ona, Managem, a nettement redressé sa situation financière en 2009 après l’important déficit qu’elle a subi en 2008, et ce, malgré la conjoncture économique difficile qui persiste.

D’abord, le chiffre d’affaires consolidé de la société a enregistré une hausse de 6%, contre une baisse de 5,4% en 2008, pour s’établir à 2,2 milliards de DH. Il faut dire que l’augmentation des volumes vendus en cuivre, fluorine et argent, ainsi que l’amélioration de la parité dollar/dirham, a largement compensé le repli de 41% du chiffre d’affaires du cobalt suite à la baisse des cours de cette matière sur le marché international (impact négatif de 335 MDH).

Cette bonne progression du chiffre d’affaires n’explique pas à elle seule le retour à l’équilibre des résultats de Managem. En effet, cette dernière a procédé à une réduction substantielle de ses charges d’exploitation (-234 MDH) et du niveau de ses investissements (-524 MDH), ce qui a permis d’amplifier la hausse de l’activité et dégager un résultat d’exploitation consolidé de 81,5 MDH en 2009, contre un déficit de 286 MDH en 2008. Le résultat net part du groupe est quant à lui passé de -600 MDH à 22,7 MDH. Outre l’important redressement du résultat opérationnel, cette amélioration résulte de la non-récurrence du coût de l’allègement du portefeuille de couverture d’or de la mine d’Akka  (204 MDH), et de la cession des actions de la société Semafo qui a généré une plus-value de 88 MDH.

Ainsi, Managem en finit avec le lourd déficit qu’elle portait et qui résultait essentiellement du poids des couvertures de prix défavorables qu’elle avait contracté. Mais en plus de son rétablissement financier, elle a procédé à d’importantes découvertes minières en 2009, et ce, malgré la réduction des investissements. En effet, dans la mine d’Imiter (exploitée par sa filiale SMI), une réserve additionnelle de 432 tonnes d’argent a été découverte. Au niveau de la filiale Samine, plus de 550 00 tonnes additionnelles de fluorine ont été mises en évidence. A Akka, 2,67 millions de tonnes supplémentaires de cuivre ont été découvertes. Et dans la République démocratique du Congo (RDC), 45 600 tonnes de cobalt et 79 000 tonnes de cuivre s’ajoutent aux réserves disponibles.

Notons enfin que l’année 2009 s’est également achevée par l’adoption d’un nouveau plan stratégique pour Managem. Il a pour objectif le recentrage des activités de la société sur les métaux précieux, notamment le cobalt, le cuivre et l’argent. Dans ce sens, plusieurs projets seront lancés pour l’augmentation des capacités de production de ces métaux et leur mise en valeur, au Maroc mais également en Afrique.