Qui dominera le monde ?

Devinez qui vient dîner ce soir ? C’est le banquier. Dans cette situation, il y a des chances que l’on mette les petits plats dans les grands pour le recevoir. Et il est encore plus probable que l’on aille jusqu’à dérouler le tapis rouge, surtout si nous sommes les Etats-Unis, que le fameux banquier est la Chine, et qu’il détient plus de 900 milliards de dollars de nos bons du Trésor. En effet, le Président américain reçoit cette semaine son homologue chinois pour une visite d’Etat. C’est l’occasion de s’assurer que la Chine continuera à financer les déficits américains, et accessoirement atténuer les tensions entre les deux pays. Les sujets de discorde ne manquent pas : la monnaie chinoise sous-évaluée, le respect de la propriété intellectuelle, la pollution industrielle ou encore les dépenses militaires. L’enjeu est de taille pour les Américains, car il s’agit d’établir une relation constructive avec la Chine, leur principal bailleur de fonds et probablement la plus grande puissance mondiale de demain. Selon un sondage mené par un institut de recherche, 47% des Américains pensent que la Chine est déjà la première puissance économique mondiale, contre seulement 31% qui croient que les Etats-Unis dominent encore le monde. D’autres études récentes affirment que l’économie chinoise sera la plus importante du monde entre 2020 et 2050. Il est difficile d’être précis dans cet exercice de prospective, mais les tendances sont fortes. Quant à nous, s’il est établi que nous ne nous mêlerons pas à la bataille pour la domination du monde, espérons tout de même que nous serons dans le bon wagon.