Qu’est-ce que la Bourse ?

Marché organisé, où s’échangent
des valeurs mobilières, la Bourse
de Casablanca a connu depuis
sa création, en 1929, une série
de réformes de fond.

La Bourse est un marché organisé où s’effectue l’échange de valeurs mobilières. Concrètement, la Bourse met en contact les entreprises à la recherche de fonds pour financer leurs investissements et les investisseurs disposant d’un excédent d’épargne qui souhaitent le placer dans des valeurs mobilières.
Créée en 1929, la Bourse de Casablanca a connu, depuis, plusieurs réformes. La première, en 1948, a attribué à la Bourse des valeurs la personnalité morale. La seconde, en 1967, a permis de la réorganiser juridiquement et techniquement et de la définir comme un établissement public. Depuis 1993, la Bourse de Casablanca vit une seconde jeunesse suite à la promulgation d’un ensemble de textes de loi portant réforme du marché financier et à la création des cadres réglementaire et technique indispensables à son émergence.
Des réformes réglementaires…

Les éléments saillants de la réforme réglementaire :

Juillet 1994 : création du Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM);
Octobre 1994 : agrément des douze premières sociétés
Février 1995 : création de l’Association professionnelle des sociétés de Bourse (APSB);
Août 1995 : création de la société gestionnaire, Société de la Bourse des valeurs mobilières;
Novembre 1995 : création des Organismes de placement collectif en valeurs mobilières «OPCVM»;
Décembre 1996 : amendement de la loi de 1993 et création du Dépositaire central Maroclear;
Août 1998 : publication du Règlement général de la Bourse dans le Bulletin officiel;
Avril 2004 : amendement de la loi de 1993 et création de nouveaux marchés.
… mais aussi techniques

La réforme technique a démarré dès l’année 1997, avec notamment :
La mise en place d’un système de cotation entièrement électronique afin d’assurer une certaine rapidité dans l’exécution des ordres et une transparence et sécurité pour l’investisseur
L’institution de procédures de dénouement des opérations conformes aux standards internationaux avec un délai de j +3 (3 jours suivant le jour de la transaction) ;
La délocalisation des stations de négociation. Ainsi, les sociétés de Bourse négocient à partir de leur siège en se connectant au serveur central de la Bourse ;
Le démarrage du système de garantie de bonne fin des opérations ;
Le lancement de nouveaux indices et l’adoption de la capitalisation flottante dans leur mode de calcul.