Principes de gestion de portefeuille

Que vous optiez pour une gestion libre, assistée ou déléguée, vous avez tout intérêt à  vous protéger en respectant un certain nombre de règles.

Avoir un portefeuille d’actions nécessite un suivi régulier, vous avez trois solutions pour le gérer efficacement :
1- Une gestion libre : c’est à  vous de gérer et de construire votre portefeuille d’actions, votre conseiller exécute vos ordres, il achète et vend ce que vous lui transmettez au prix que vous fixez à  l’achat comme à  la vente.

2- Une gestion assistée : un professionnel de la Bourse vous conseille pour les achats et ventes à  faire, libre à  vous ensuite de suivre ou non ses conseils, la décision vous appartient.
3- Une gestion déléguée : si vous avez un gros portefeuille d’actions, vous pouvez choisir cette option. Un intermédiaire financier se chargera totalement de tout achat, vente et arbitrage des titres.
Quel que soit le mode de gestion de votre portefeuille que vous choisirez, voici quelques règles de base à  suivre :

1- Pensez long terme
Même si certains coups spéculatifs peuvent rapporter gros dans un laps de temps très court, ils sont souvent plus risqués et, en moyenne, moins rentables qu’une stratégie d’investissement sur le long terme (au moins 2 ou 3 ans).

2- Diversifiez votre portefeuille
Il est risqué d’investir tout son capital dans des valeurs appartenant au même secteur d’activité. Mieux vaut composer son portefeuille de valeurs provenant de trois ou quatre secteurs d’activités différents et combiner valeurs sûres ou traditionnelles et autres valeurs aux cours plus volatils.

3- Informez-vous sur les valeurs
Ne jamais investir à  l’aveuglette. Le meilleur moyen de limiter les risques est de bien s’informer sur les valeurs, à  savoir l’activité de l’entreprise, ses projets, son secteur, le contexte économique, etc.

4- Gardez votre sang-froid en toute circonstance
Ne cédez jamais à  la panique en cas de forte correction des marchés. La Bourse fonctionne par cycles de baisses puis de hausses. Si vous n’avez pas vendu lors de la baisse mieux vaut être patient et attendre que les cours remontent. A condition que vous n’ayez pas besoin de liquidités.

5- Ne vous attachez pas trop à  vos actions
Evitez de vous attacher à  vos actions et de vous refuser à  les vendre. Un jour ou l’autre, même si vous affectionnez la société dans laquelle vous avez investi, il faut savoir prendre ses bénéfices et recomposer son portefeuille.

6- Evaluez votre niveau de risque
La répartition du portefeuille doit se réaliser en fonction de l’objectif à  atteindre : augmenter son épargne, engranger rapidement de fortes plus-values tout en étant conscient de la prise de risque, etc. C’est cet objectif qui déterminera la répartition et le taux de risque de votre portefeuille.

7- Limitez le nombre de lignes
Pour constituer votre portefeuille, il n’est pas nécessaire d’acheter les actions de vingt valeurs différentes. Commencez par trois ou quatre valeurs afin de bien comprendre les mécanismes boursiers sans être débordé par un trop grand nombre de lignes à  gérer.

8- Evitez les effets de mode
Attention aux effets de mode sur un secteur d’activité. La surexposition de certaines valeurs peut faire augmenter leurs cours de façon irrationnelle. Si vous appréciez le risque, faites tout de même attention aux retournements de situation.

9- Respectez la clarté et la précision des ordres de Bourse
Mieux vaut prévenir que guérir. Un ordre clair et complet évitera toute ambiguà¯té avec votre intermédiaire financier. Pensez aussi à  toujours vérifier et conserver vos avis d’opérer.

Cette rubrique est la vôtre. N’hésitez pas à  adresser vos remarques, questions et suggestions à  La Vie éco ([email protected]) ou en contactant directement L’école de la Bourse ([email protected])