Placements Bourse: Le Masi boucle le 1er semestre sur une hausse de 7%

Le marché boursier a clôturé le 1er semestre 2016 sur une note positive. Le Masi a atteint une performance de 7,04% (contre -1% au 1er semestre 2015), enregistrant ainsi son plus haut niveau depuis 2010.

Sans pouvoir parler de véritable reprise, la dynamique qui caractérise le marché actions depuis le début de l’année est boostée par quelques facteurs, notamment le redressement des résultats des sociétés cotées en 2015 et la baisse des taux depuis décembre 2014. Une baisse à la fois de la courbe des taux des bons du Trésor et du taux directeur qui pousse les investisseurs à s’orienter de plus en plus vers le marché actions dans un contexte d’amélioration des conditions de liquidité. Ainsi, 51 valeurs parmi 72 ont tiré l’indice vers le haut. Dans le détail, la plus forte hausse revient à Addoha qui a amélioré son cours de 53,25%, suivie d’Alliances dont la performance a atteint 51,22% (à la même période en 2015, la valeur a accusé la plus grosse baisse de la cote avec -74,6%). Aussi, le cours de Stroc s’est apprécié de 46,7% (contre une baisse de 43,4% en 2015) et celui d’Ennakl de 43,68%. En face, 21 valeurs ont vu leurs cours se contracter, notamment Centrale Danone qui s’est dépréciée de 26,37%, Aluminium du Maroc avec -20,22%, Brasseries du Maroc (-19,5%) et Jet contractors qui a reculé de 16,85%. En terme de perspectives, les analystes estiment qu’il n’y aura pas de fortes corrections de l’indice général du marché sur les prochains mois. Le Masi devrait boucler l’année sur une performance entre 5 à 10% ; à moins qu’il n’y ait de mauvaises surprises lors de l’annonce des résultats semestriels des sociétés cotées. Cela dit, l’on pourrait assister à une accélération de la tendance haussière si la surliquidité augmente, si les taux demeurent bas et que le crédit bancaire poursuit son ralentissement. «Si le marché boucle l’année à 10% ou plus, ce ne sera pas à l’image de l’économie, ce sera purement financier à cause de la surliquidité», affirme un analyste de la place. Quand le niveau de liquidité reviendra à des niveaux normaux, les investisseurs devraient probablement réaffecter leurs fonds en dehors du marché actions, notamment vers des sous-jacents plus sûrs et intéressants en termes de rendement.

Masi

Risque l Très élevé

Rentabilité l 7% en moyenne

Fiscalité l 15% de la plus-value exonéré si le total des cessions n’excède pas 30 000 dirhams en un an