Pétrole : la lettre de l’Iran a été sans effet sur le prix du baril

Le prix du baril de brut tourne toujours autour de 70 dollars, après que Washington a ignoré la lettre du président iranien visant à  apaiser les tensions liées au programme nucléaire de Téhéran.

Le prix du baril de brut tourne toujours autour de 70 dollars, après que Washington a ignoré la lettre du président iranien visant à apaiser les tensions liées au programme nucléaire de Téhéran.

En effet, le brut a repris le chemin de la hausse, après une baisse momentanée qui reflétait l’espoir que la lettre de Mahmoud Ahmadinejad au président américain mette fin à l’impasse diplomatique entre les deux pays. Les autorités américaines estiment de leur part que la lettre iranienne est une manœuvre destinée à influencer le Conseil de sécurité, réuni actuellement autour du dossier, et cherchent à réunir un consensus pour appliquer des sanctions contre Téhéran. De l’autre côté du pacifique, la Chine insiste pour que l’on ne prenne pas de sanctions économiques ou militaires contre l’Iran, qui menace par ailleurs de «se venger en cas d’attaque des Etats-Unis ou de son allié Israël».