Mutandis affiche ses ambitions à  la veille de son introduction en Bourse

Le groupe vise le renforcement de ses fonds propres en vue de construire ou de racheter des usines.
La Mauritanie est le premier pays concerné par cette réflexion industrielle. Mutandis ne compte pas développer d’autres activités et donnera la priorité au développement des branches de l’hygiène et de l’agroalimentaire.

L’introduction en bourse de Mutandis se concrétise. Adil Douiri, son directeur général, a assuré lors d’une conférence organisée le 11 mai à Casablanca, que l’opération devrait se réaliser courant 2015. Il estime qu’après 7 ans d’existence et une couverture industrielle assez large dans divers secteurs, il est temps pour le groupe de s’agrandir aussi bien au niveau national qu’international. Dans ce sens, faire appel public à l’épargne à travers une ouverture du capital répond aux objectifs du groupe, notamment le renforcement des fonds propres dans le but d’implanter des usines dans ses marchés de prédilection ou encore d’en racheter quelques-unes déjà existantes. D’ailleurs, dans l’un de ses secteurs d’activité clés, à savoir les conserves de poissons, la Mauritanie constitue le premier pays concerné par cette réflexion industrielle. Autrement dit, le groupe compte transformer sa présence en Afrique d’une logique de vente et d’export à une logique de production locale.En tout cas, Mutandis n’entend pas élargir ses domaines d’intervention.

Il a l’ambition de les développer en donnant la priorité aux secteurs de l’hygiène et de l’agroalimentaire pour sa croissance aussi bien au Maroc qu’en Afrique. Il faut savoir que les marchés africains représentent un gisement de croissance important pour le groupe. L’activité en Afrique a drainé 21,5% de ses revenus à fin 2014, soit 345 MDH sur un chiffre d’affaires global de 1,6 milliard de DH. Compte tenu du potentiel de croissance qu’offre le continent, «la part de l’Afrique dans le chiffre d’affaires de Mutandis devrait doubler à court terme, à savoir dans les 3 à 4 prochaines années», souligne M. Douiri.Précisons que Mutandis intervient dans 4 domaines d’activité, à savoir les détergents, les produits de la mer, les bouteilles alimentaires et la distribution automobile. Au niveau du premier secteur, le groupe couvre entre 15% et 20% de la production nationale des détergents en poudre (lavage à la main et en machine) et 25 à 30% des autres nettoyants ménagers (pâtes détergentes, liquide nettoyant, eau de javel…).

Il se positionne ainsi à la 3e place, à côté d’un autre producteur national, derrière les deux multinationales présentes dans le pays. Sur ce segment, le groupe a signé en 2014 plusieurs contrats d’export en Afrique de l’Ouest dont notamment le Sénégal, la Côte d’Ivoire et la Mauritanie. A terme, il souhaite installer sa marque dans chacun des pays prioritaires.Parallèlement, et grâce à l’amélioration de l’approvisionnement, le groupe a porté sa part de marché dans le secteur des conserves de poissons à 15% contre 12% une année auparavant. Du coup, il est le second acteur marocain dans la conserve de poissons pélagiques. Avec 4 sites industriels, Mutandis produit près de 140 millions de boîtes de conserves annuellement et emploie 2 200 personnes. Notons que 98% de la production est destinée à l’export avec 40% pour l’Europe et 50% pour l’Afrique.Le continent est également concerné par la distribution des bouteilles alimentaires et des bouchons. Avec un poids national de 70%, le groupe fabrique plus de 600 millions de bouteilles et plus de 1 milliard de bouchons. «Depuis quelque temps, nous avons commencé à exporter notre production vers l’Afrique, en particulier au Cameroun, en Mauritanie et en Côte d’Ivoire», note M. Douiri.

La distribution automobile fait également partie des activités du groupe. Il est le distributeur exclusif des marques Seat, Honda et Ferrari et dispose de 16 points de vente dans 11 villes du pays. Le groupe commercialise ses véhicules directement aux particuliers à Casablanca et Tanger et les distribue à travers des concessionnaires dans les autres villes du Royaume. Il faut souligner dans ce cadre que le groupe est en négociation avec des constructeurs automobiles en vue d’élargir son offre. Actuellement, le groupe accapare une part de marché variant de 2 à 2,5% qui demeure stable, en ligne avec le comportement du secteur automobile au Maroc. Au total, Mutandis possède 6 sites industriels et un 7e est en cours de préparation, et emploie un effectif de 3 000 personnes. Il a dégagé un résultat net courant de 54 MDH, en progression de 39% et s’attend à réaliser une croissance moins importante à fin 2015. Entre autres raisons, M. Douiri avance le comportement du secteur des boissons alimentaires en ce début d’année qui a affecté la branche de la production des bouteilles et des bouchons. Par ailleurs, ses fonds propres totalisent 1,7 milliard de DH et sa dette nette totalise 600 MDH.