Maroc Telecom : résultats en hausse au 3e trimestre

Croissance soutenue des revenus à l’international contre une progression modérée au Maroc. Le bénéfice net part du groupe s’apprécie de 3% et les flux de trésorerie s’envolent de 14,5%.

L’opérateur historique des télécommunications confirme le retour à la croissance de l’ensemble de ses activités et poursuit l’amélioration de ses indicateurs financiers. Le groupe a en effet clôturé les neuf premiers mois de l’année sur un chiffre d’affaires consolidé de 26,6 milliards DH, en hausse de 4,6% en glissement annuel. Cette évolution intègre principalement une amélioration des ventes des filiales de 12,4%, à 11,4 milliards DH. Mais aussi une hausse de 1,9% du chiffre d’affaires national, à 16,2 milliards DH, réparti entre le mobile pour 10,7 milliards (-1,5%) et le fixe dont les revenus ont augmenté de 3,5%. Le parc clients du groupe a augmenté de 3,2%, à plus de 52 millions de personnes, grâce essentiellement aux filiales dont le parc a crû de 4,6%.

Sur le seul 3e trimestre, le chiffre d’affaires de Maroc Telecom progresse de 1,8%, à 9 milliards de DH comparativement à la même période de 2015, contre +2,7% par rapport au 2e trimestre 2016.

Sur le plan opérationnel, l’Excédent brut d’exploitation ou EBITDA s’est établi à 12,9 milliards de DH à fin septembre, en amélioration de 1,4%. Cette évolution intègre un effritement de 1%, à 8,6 milliards de DH de celui au Maroc sous l’effet de la hausse des coûts d’interconnexion vers les autres opérateurs et celle limitée des coûts opérationnels. Une baisse toutefois compensée par l’augmentation de 6,5%, à 4,3 milliards de DH de l’EBITDA réalisé à l’international. Ainsi, la marge d’EBE a perdu 1,5 point pour s’établir à 48,5%, impactée par l’effet dilutif de l’intégration des nouvelles filiales africaines.

Sur le 3e trimestre 2016, l’EBITDA progresse de 1,5%, à 4,4 milliards de DH, et ce, comparativement à la même période de 2015, contre +2,3% par rapport au 2e trimestre 2016.

Compte tenu de ces éléments, le Résultat Net Part du Groupe sur les neuf premiers mois de l’année s’apprécie de 3%, à 4,4 milliards de DH,  tiré par la forte augmentation de la contribution des filiales et par la stabilité du résultat des activités au Maroc.

Enfin, les flux nets de trésorerie opérationnels atteignent 8 milliards de DH, soit un accroissement de 14,5% par rapport à la même période de 2015, portés aussi bien par une amélioration des flux nets de trésorerie opérationnels (Cash-flow from operations -CFFO) au Maroc (+16,1%) que par ceux des activités à l’International (+12%).