Maroc Telecom distribue 6,7 milliards de DH à  ses actionnaires

L’opérateur de télécoms a distribué l’intégralité de son bénéfice

A 44,4%, sa marge opérationnelle s’est accrue de deux points

16%
du chiffre d’affaires dépensé en investissements.

Maroc Telecom vient de confirmer encore une fois son leadership dans le secteur des télécommunications. Ses indicateurs d’activité et de résultats au titre de l’année 2006 sont honorables, tout comme ses efforts en termes d’innovation et d’investissement.

Le chiffre d’affaires consolidé de l’opérateur s’est en effet établi à 22,6 milliards de dirhams, en hausse de 10,1% par rapport à 2005. Cette performance résulte de l’accroissement du parc mobile qui s’est apprécié de 30% à 11,3 millions de clients, et du parc ADSL qui a connu une augmentation de 58% pour s’établir à 384 000 abonnés. Le bon comportement de ces deux pôles d’activité a porté le résultat opérationnel consolidé de Maroc Telecom à plus de 10 milliards de dirhams, enregistrant ainsi une hausse de 15,7%. Il faut noter ici que la progression du résultat de l’activité mobile s’est établie à 28%, grâce à l’effet conjugué de la hausse du chiffre d’affaires et de la maîtrise des coûts d’acquisition, alors que celle de l’activité fixe et Internet a été négative, -4,4%, due à l’augmentation des coûts réseaux suite à l’extension des capacités pour la transmission ADSL.

Mais d’une manière globale, la marge opérationnelle de l’opérateur s’est appréciée de deux points pour atteindre 44,4%. Au final, le résultat net part du groupe de Maroc Telecom s’est établi à 6,74 milliards de dirhams, en hausse de 16% par rapport à 2005. A ce titre, le management du groupe a décidé de distribuer cette année la totalité du résultat, ce qui donne lieu à un dividende de 7,88 dirhams par action, en hausse de 13% par rapport à l’année dernière, offrant ainsi un rendement de 6% par rapport au cours de l’action au 28 février.

En ce qui concerne les investissements de l’opérateur en 2006, ils ont atteint 4 milliards de dirhams, en hausse de 24% par rapport à l’année dernière et représentant 16% de son chiffre d’affaires. Ils ont concerné l’amélioration de la qualité pour les clients, notamment le renforcement de la couverture du mobile, le déploiement de nouveaux services (téléphonie de troisième génération qui va être lancée en 2007), le renforcement de la capacité pour Internet et le lancement de la construction du câble sous-marin «Atlas offshore» entre le Maroc et la France.

Pour les perspectives de l’année 2007, Maroc Telecom prévoit une croissance supérieure à 6% pour le chiffre d’affaires consolidé et supérieure à 10% pour le résultat opérationnel consolidé, ceci sans inclure les nouvelles filiales africaines contrôlées en 2006, à savoir Onatel au Burkina Faso et Gabon Telecom.