Marché des changes : le dirham se renforce face à  l’euro et perd devant le dollar

Volatilité réduite du marché sur l’année, avec toutefois de gros volumes de transactions.
Le marché des options de change poursuit son développement.

L’année 2005 s’est terminée avec des variations contrastées du dirham face aux deux principales devises internationales. S’il s’est apprécié face à l’euro (11,21 DH à fin 2004 contre 10,92 DH au 28 décembre 2005), le dirham s’est déprécié face au dollar. En une année, sa parité face au billet vert est en effet passée de 8,22 à 9,21 DH, selon la direction des études et des relations internationales de Bank Al-Maghrib.
Etant fortement impacté par la parité euro/USD, le cours du dirham a enregistré ces variations suite à certains évènements qui ont marqué l’économie mondiale l’année dernière. La hausse phénoménale des cours du pétrole, les taux d’intérêt élevés aux Etats-unis et faibles dans la zone euro, et le resserrement de la politique monétaire de la Fed (Banque centrale US), tous ces éléments ont fait que le dollar a repris de l’ampleur face à l’euro (ce dernier s’est déprécié de près de 5,6% face au dollar), sans toutefois que cette montée en puissance soit totalement bénéfique pour les Etats-Unis. Le renforcement du dollar a perturbé l’équilibre structurel américain, suite en effet au niveau élevé de l’endettement des ménages et de leur faible niveau d’épargne.

L’euro s’est déprécié de 5,6% face au dollar

Selon un professionnel du marché de change marocain, l’année 2005 a connu un faible niveau de volatilité par rapport aux années précédentes. Malgré la rumeur sur la possibilité de dévaluation du dirham, le marché n’a pas connu de fortes tensions, même si, selon le même spécialiste, d’importantes transactions de devises ont été enregistrées suite aux prises de positions de change auxquelles ont procédé les opérateurs locaux.
Sur un autre registre, les options de change, instituées en 2004, ont connu un véritable engouement de la part des opérateurs nationaux en 2005. Les spécialistes du domaine sont optimistes à cet égard et s’attendent à un recours plus important pour ce type de produits de couverture en 2006.
L’année a été marquée également par la mise en place de la première convention-cadre régissant les options de change et les contrats à terme sur devises au Maroc. Cette première est à mettre à l’actif d’Attijariwafa bank. Ces mêmes spécialistes prévoient que les autres banques de la place suivront à partir de cette année 2006