Maghreb Titrisation arrange une émission de 370 MDH en Tunisie

C’est la première opération de titrisation en Tunisie
Elle a été arrangée pour le compte de la BIAT.

Le savoir-faire de Maghreb Titrisation (MT) s’exporte bien en Tunisie. La société de gestion affiliée au groupe Caisse de dépôt et de gestion (CDG) vient en effet d’arranger une émission de 50 millions de dinars, soit l’équivalent de 370 millions de dirhams, pour le compte de la BIAT, la Banque internationale arabe de Tunisie. Un montant considéré comme record pour le marché financier tunisien qui connaà®t ainsi sa première opération de titrisation.

Et, mieux encore, en plus d’être arrangeur de l’opération, MT a été également mandatée par la société de gestion Tunisie Titrisation pour la sous-traitance du back-office du fonds, dont le closing a eu lieu lundi 22 mai courant. FCC BIAT Credimo 1, c’est son nom, achètera à  la BIAT un portefeuille de prêts à  l’habitat octroyés aux particuliers, d’un montant de 50 millions de dinars.

En plus d’être arrangeur de l’opération, MT assurera également le back-office

Pour financer cette acquisition, le fonds en question émettra sur le marché des capitaux trois catégories de parts : deux prioritaires, P1 et P2, et une subordonnée, S. Une quatrième catégorie de parts, la part résiduelle R, sera souscrite directement par la BIAT (le cédant). Moody’s, l’agence internationale de rating, a octroyé à  l’émission les notes triple A (Aaa.tn) pour les parts prioritaires P1et P2, et A3.tn pour la part subordonnée S. Des notes meilleures que celles de BIAT, la banque cédante.

Par ailleurs, le FCC est protégé contre le risque de défaillance sur les créances par un niveau de couverture de 11 % du montant de l’émission. Auprès de Maghreb Titrisation, on explique que «les mécanismes de couverture prévus sont la marge d’intérêt, un fonds de réserve qui bénéficiera d’une dotation initiale de 2%, la part résiduelle puis la part subordonnée» et que «le FCC est aussi protégé par des garanties réelles».
«La prime de risque moyenne pondérée des titres est de 73 points de base, ce qui constitue, à  maturité égale, la prime la plus faible sur le marché tunisien», tient à  préciser Fouad Bendi, directeur de gestion de Maghreb Titrisation. Et de poursuivre : «Cette performance a suscité l’engouement des autres banques vu que le financement via la titrisation est moins coûteux que les autres formes classiques de refinancement» .
Maghreb Titrisation a signé un contrat de montage de trois opérations successives avec la BIAT, celle-ci étant la première. Vu les résultats de l’opération, l’avenir s’annonce radieux pour le partenariat maroco-tunisien.