L’OPA de Sophia Invest sur les actions IB Maroc acceptée par le CDVM

Le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) a déclaré recevable le projet d’offre publique d’achat (OPA) de la société Sophia Invest Holding sur les actions IB Maroc. Le prix unitaire proposé au titre de cette OPA réglementaire a été fixé à 200 dirhams. Aucune autre information sur l’opération n’est disponible pour le moment. Le CDVM a indiqué en effet que le calendrier de l’OPA sera fixé prochainement après la validation de la Bourse de Casablanca.
Le prix retenu (200 DH) a fait l’objet d’une valorisation d’IB Maroc selon cinq méthodes qui sont la moyenne des cours boursiers sur plusieurs périodes ; les transactions de référence ; l’actif net comptable ; l’actualisation des cash-flows nets et enfin les comparables boursiers.
Pour rappel, Sophia Invest Holding est une société marocaine, fondée par Abdelatif Hafed, PDG d’IB Maroc, qui en est également l’unique associé. Elle a été créée pour abriter les participations que Abdelatif Hafed a acquis auprès d’ IB Group et de MIBS Infrastructure & Services (filiale de IB Group), les deux anciens actionnaires majoritaires d’IB Maroc qui détenaient plus de 53% de son capital.
L’actuelle OPA vient donc en application de la réglementation en vigueur et ce, pour donner la possibilité aux actionnaires minoritaires de se retirer du capital de la société après la prise de contrôle de Sophia Invest Holding.

Les résultats semestriels de Cimar tirés par les chantiers nationaux

Après une année 2005 favorable en terme d’activité, le groupe Ciments du Maroc (Cimar) a continué sur sa lancée au titre de ce premier semestre 2006. Dans un contexte national caractérisé par le lancement de programmes de logements sociaux, de travaux d’infrastructures autoroutières, portuaires et touristiques, le groupe a amélioré tous ses indicateurs consolidés.
Pour l’activité principale (ciment), Cimar a réalisé une progression des ventes de 3,8% par rapport à fin juin 2005. Cette performance résulte d’une hausse de la consommation nationale de ciment de l’ordre de 10,6% par rapport à la même période de 2005. De ce fait, le chiffre d’affaires a également progressé de 3,7% pour s’établir à près de 1,01 milliard de dirhams.
Toutefois, l’excédent brut d’exploitation (EBE) ainsi que le résultat d’exploitation (Rex) du cimentier se sont inscrits en baisse par rapport à l’année dernière. L’EBE s’est établi en effet à 486 millions de dirhams, soit un léger retrait de 0,4%, et le Rex à 412 millions, soit une baisse de 1,8%. Ces contre-performances sont dues principalement au renchérissement des coûts énergétiques et aux grands travaux d’entretien réalisés au cours de ce premier semestre.
Mais au niveau du résultat net, la situation s’est redressée. A fin juin 2006, il a atteint 335 millions de dirhams, en hausse de 4,8% par rapport à juin 2005. La raison en est que Cimar a reçu un dividende de Suez Cement qui a boosté son résultat financier.
Pour le reste de l’année 2006, le management de Cimar prévoit une poursuite de la progression des ventes de ciment, ce qui permettra de confirmer l’amélioration des résultats hors éléments exceptionnels.
Quant aux résultats consolidés de Cimar (regroupant ceux de Cimar, Indusaha, Betomar et Axim Maroc), ils ont connu des progressions plus importantes. Le chiffre d’affaires consolidé s’est en effet établi à 1,3 milliard de dirhams, en hausse de 5,6% par rapport à fin juin 2005. L’EBE et le Rex consolidés ressortent respectivement à 556 et 467 millions de dirhams, enregistrant des évolutions respectives de 2,6% et 1,4%. Le résultat net consolidé, lui, a progressé de 10,2% pour s’établir à 351 millions de dirhams.