Les valeurs à  acheter avant de partir en vacances

Elles présentent un potentiel de progression et ne risquent pas de subir une chute de
cours.
Maroc Telecom championne, suivie d’Addoha.
Attijari Intermédiation, BMCI Bourse, CFG Marchés, Sogébourse
et Upline Securities dévoilent leur sélection.

«Recommander à  nos lecteurs trois actions seulement dont la valeur est susceptible d’augmenter pendant le mois d’août et qui, dans tous les cas, ne risquent pas d’en perdre d’ici la rentrée en septembre». Tel est le défi que nous avons lancé aux patrons des 13 sociétés de Bourse de la place (12 si l’on ne compte qu’une fois les deux filiales du groupe Attijariwafa bank : Wafa Bourse et Attijari Intermédiation, qui sont gérées par la même équipe). Cinq seulement parmi elles ont accepté de s’engager. Il s’agit d’Attijari Intermédiation, BMCI Bourse, CFG Marchés, Sogébourse et Upline Securities. Ensemble, elles recommandent d’acheter une dizaine de valeurs appartenant à  divers secteurs d’activité.

L’action Maroc Telecom pourrait atteindre les 150 dirhams
Parmi les dix, Maroc Telecom se démarque en faisant l’unanimité. Elle a, en effet, été plébiscitée par tous. Les raisons, on les connaà®t bien : poids lourd de la capitalisation boursière, une liquidité assurée, une bonne visibilité, un rendement de dividende attrayant, une avance technologique qui vient de se confirmer avec l’obtention d’une licence 3e génération… Bref, la confiance est là , pas besoin de la justifier davantage. L’action de l’opérateur télécoms, qui se traite aujourd’hui aux environs de 113 DH, en vaut au moins 123, selon Upline Securities, 150 selon CFG Marchés.
Addoha, nouvelle recrue de la cote, a été citée deux fois. Les arguments avancés insistent sur l’appartenance de la société à  un secteur-clé de l’économie, en pleine expansion, favorisant les opérateurs de qualité, une demande soutenue en logements économiques facilitée par la mise en place d’un guichet unique et par la notoriété du promoteur immobilier. Côté potentiel, il est encore là . En témoigne cette récente étude élaborée par Attijari Intermédiation et qui valorise Addoha à … 1 050 DH par action, contre un cours sur le marché gravitant autour de 730 DH.

Le marché compte plusieurs autres opportunités de placement
A l’exception donc de Maroc Telecom et d’Addoha, aucune autre valeur n’a été recommandée par plus d’une société de Bourse. Signe de divergence quant à  la pertinence des choix ou plutôt confirmation de l’existence de nombreuses autres opportunités de placement en cette période ? L’on penche volontiers vers la deuxième option.

En tout cas, il faudra s’attendre a un mois d’août plutôt mouvementé. Car c’est désormais presque une règle, la période estivale connaà®t une surchauffe des cours en Bourse. Les investisseurs, en congé, laissent la main aux traders qui n’hésitent pas à  expérimenter leurs techniques «légales» de manipulation du marché. Espérons seulement que le mois d’août ne débouche pas sur une bulle spéculative, comme ce fut le cas il y a quelques années. Et qui avait plongé le marché dans une sombre correction, étalée sur plusieurs années.

Addoha – Maroc Telecom – Lafarge Ciments
Karim Berrada, Sogébourse

– Le choix de Douja Promotion Groupe Addoha s’explique d’abord par l’appartenance de cette société à  un secteur-clé de l’économie marocaine qui, jusque-là , n’était pas représenté à  la cote. Mais il est également justifié par le réel enrichissement de la Bourse de Casablanca.
La bonne liquidité de la valeur, qui se traite en moyenne à  173 930 actions par jour (au 24 juillet 2006), nous conforte également dans notre choix, d’autant plus que le rendement de dividende est attractif, à  3,7%.

– Maroc Telecom est notre deuxième choix. Valeur phare du marché boursier, elle offre une liquidité assurée, un rendement de dividende attrayant et bénéficie d’une bonne visibilité sur ses fondamentaux et sur ses perspectives.
Sa cotation sur deux marchés (Casablanca et Paris) fait d’elle une valeur très animée car les investisseurs ont des profils différents.
– Lafarge Ciments est une valeur évoluant dans un secteur à  fort potentiel grâce aux programmes de logements sociaux et aux projets d’infrastructures (hausse de 10,6% de la consommation de ciment à  l’issue de 1er semestre 2006).
Nous la recommandons à  l’achat en raison de ses efforts d’investissements et de réduction des coûts qui ne tarderont pas à  se répercuter positivement sur les résultats de la société (investissements de deux milliards de dirhams prévus entre 2006 et 2008 ; utilisation accrue des combustibles de substitution et de l’énergie éolienne).
La société adopte aussi une politique de distribution généreuse des dividendes grâce à  des excédents de trésorerie supérieurs à  ses besoins d’investissements.

Attijariwafa bank – Maroc Telecom – Ciments du Maroc
Rachid Alaoui, Upline Securities

La valeur d’Attijariwafa bank représente une décote de 19,20% par rapport à  un cours actuel à  1835 DH et un prix cible de 1998 DH.
Cette valorisation est basée sur une forte croissance des résultats à  fin d’année qui devraient s’accroà®tre de 32%. Les résultats trimestriels publiés démontrent ce trend. Avec une croissance de 42%, le cours en Bourse devrait s’apprécier pour refléter les fortes perspectives de croissance qui sont stimulées par la forte croissance organique du réseau tant sur la plan national que continental, devenant ainsi le premier collecteur de dépôt au Maroc.

Quant à  Maroc Telecom, la décote est de l’ordre de 8,41% en se basant sur un cours actuel de 114 dirhams et un prix cible de 123 DH.
La valeur constitue ainsi une réelle opportunité d’investissement. Cette valorisation prend en considération une bonne croissance du résultat à  la fin de l’année 2006 qui devrait se situer à  7,80 DH par action.
Ce résultat devrait être généré par une forte progression du chiffre d’affaires qui devrait se situer à  plus de 8%, stimulée essentiellement par la forte croissance du segment mobile (+14%) et Internet (+119%).

Pour ce qui est de Ciments du Maroc, nous considérons que le titre représente une décote de 8,16% par rapport à  un cours actuel de 2 210 DH et un prix cible de 2 390 DH.
Au vu de la forte croissance que connaà®t la consommation du ciment au Maroc, qui se situe à  +10,68% à  fin juin, et sachant que la croissance moyenne de la consommation des régions du sud est de 15%, l’unique producteur au sud du Maroc devrait connaà®tre une forte croissance des résultats du fait de l’amélioration des quantités vendues sur la région.

Maroc Telecom – Ona – Centrale Laitière
Younès Benjelloun, CFG Marchés

Compte tenu de plusieurs paramètres comme la valeur DCF, les ratios de valorisation, la liquidité et les perspectives d’évolution des bénéfices, notre choix porte sur Maroc Telecom, Ona et Centrale Laitière. Bien entendu, tout changement des cours de ces valeurs par rapport à  celui du 21 juillet 2006 est susceptible de modifier cette sélection.

Maroc Telecom : La forte correction récente du titre
(-22% en deux mois) constitue une opportunité d’investissement dans l’action Maroc Telecom. En effet, le leader marocain du marché des télécoms présente des perspectives prometteuses grâce à  la poursuite de l’amélioration du taux de pénétration du mobile, la croissance du chiffre d’affaires généré par les produits à  valeur ajouté comme l’UMTS ou l’offre triple play (voix, Internet, télévision). De même, le profil financier de Maroc Telecom (non endettée et génératrice de trésorerie) est de nature à  lui permettre de saisir toute opportunité de croissance externe dans l’Afrique de l’Ouest ou la zone MENA. Nous conseillons à  court terme d’acheter le titre jusqu’au niveau de 125 DH.

Ona : Le groupe Ona affiche un potentiel significatif d’amélioration de ses fondamentaux. En effet, Ona, qui est déjà  leader dans ses métiers, o๠il a développé un savoir-faire significatif, devrait explorer de nouveaux leviers de croissance. Ces derniers sont constitués par les télécommunications avec la troisième licence fixe à  mobilité restreinte et la licence mobile 3G, les concessions et l’aménagement immobilier en partenariat avec le groupe émirati EMAAR. Par ailleurs, le groupe a redéfini sa stratégie avec comme principal souci la concrétisation des synergies non encore entièrement exploitées. Nous conseillons à  court terme d’acheter le titre jusqu’au niveau de 1350 DH.

Centrale Laitière : Lors des prochaines années, Centrale Laitière devrait profiter de la reprise des importations de génisses et de l’amélioration du taux de pénétration de la consommation de produits laitiers. De plus, le titre affiche un faible P/E ainsi qu’un profil de croissance régulière des bénéfices. Nous conseillons à  court terme d’acheter le titre jusqu’au niveau de 5 500 DH.

Maroc Telecom – Mediaco Maroc – BCP
Ghita Bennani, BMCI Bourse

Maroc Telecom a développé un véritable savoir-faire dans le domaine des télécommunications, capitalisant sur son appartenance au groupe Vivendi Universal, sur sa politique d’investissement soutenue et sur sa capacité d’adaptation à  l’ouverture du marché.
De plus, l’opérateur historique présente des perspectives de croissance prometteuses et entretient une politique de distribution des dividendes significative et régulière.
De ce fait, nous recommandons de sur-pondérer l’action Maroc Telecom pour un objectif de cours à  moyen et long termes de 150 DH.

L’adossement de Mediaco Maroc au Groupe Mediaco, leader français et maghrébin dans le domaine du levage et de la manutention, le fait que son activité soit fortement liée à  la réalisation des grands chantiers d’infrastructures lancés au Maroc, et sa stratégie de développement soutenue par une demande croissante du marché de la sous-traitance de la logistique technique nous incitent à  recommander à  l’achat cette valeur. Et ce, sur la base d’une valeur théorique de 612 DH, issue des résultats de notre évaluation par les méthodes des DCF et comparables boursiers. Le cours actuel présente ainsi une décote de 19% par rapport à  notre valorisation.

Quant à  la Banque Centrale Populaire (BCP), elle bénéficie d’une réelle solidité financière liée à  la nature de sa structure, à  son appartenance à  un groupe leader, le Crédit Populaire du Maroc, à  la diversification de ses ressources, à  son dynamisme et à  l’importance du portefeuille client du groupe.
La BCP est fortement présente sur le marché de la Grande entreprise, ses réalisations financières ont largement dépassé les objectifs fixés dans le cadre du business plan.
Compte tenu du potentiel de croissance de
la BCP, du rendement de l’action, de 4,1% supérieur à  celui du marché (3%), et du faible niveau de son PER de 13,7 (contre 19,6 pour le secteur bancaire), le cours de la valeur devrait dépasser à  court et moyen terme les 1100 DH.

Managem – Maroc Telecom – Addoha
Jalal Berrady, Attijari Intermédiation – Wafa Bourse

Notre premier choix porte sur la valeur Managem.
Nous ne voyons en effet aucun élément fondamental apparent qui justifie la forte sanction actuelle au titre sur la Bourse de Casablanca.
A ces niveaux de cours, nous sommes donc particulièrement positifs à  l’égard du bras minier du groupe Ona.

Maroc Telecom nous séduit également, entre autres en raison du taux de croissance du chiffre d’affaires au deuxième trimestre 2006. Cette performance illustre aussi bien la pertinence de la stratégie commerciale de Maroc Telecom que la capacité d’absorption du marché.

La troisième valeur que nous recommandons à  l’achat est Addoha. La nouvelle recrue du marché démontre, aux niveaux des cours actuels, une physionomie très solide du côté de la demande.
Le titre, lui, est promis à  un parcours honorable dans l’avenir. Il évolue au rythme des acquisitions des terrains. Sachant qu’Addoha dispose déjà  d’un stock de plus de 500 hectares à  exploiter.